Près de 10% des Français sont concernés : comment soigner les calculs rénaux ?

Bien-être
DirectLCI
CONSULTATION PRIVÉE - Les calculs rénaux sont une maladie bénigne, provoquant néanmoins des douleurs aiguës. Mais non prise en charge rapidement, elle peut s'avérer très grave. Le médecin urgentiste Gérald Kierzek, chroniqueur chez LCI, nous décrit les symptômes et les façons de s'en prémunir.

La légende du football brésilien Pelé a été hospitalisé mardi à Sao Paulo, au Brésil, pour être opéré d'un calcul rénal. Bloqué dans l'uretère, le canal par lequel descend l'urine, la pierre avait tout d'abord provoqué une infection urinaire. "Les examens ont révélé un calcul dans l'uretère gauche, dont le retrait est programmé, mais à une date encore non déterminée", a annoncé mercredi l'Hôpital Albert Einstein à Sao Paulo.


Comme Pelé, nombreux sont les infortunés à être victimes de calculs rénaux. En France, près de 10 % de la population y est confrontée, en majorité à partir de la quarantaine. Elle est deux fois plus fréquente chez les hommes que chez les femmes. Ces calculs, qui sont en fait de petites pierres, sont composés de calcium ou encore d'oxalate, que l'on retrouve dans les épinards, la rhubarbe, la betterave, les arachides ou le chocolat.

Les symptômes et complications

Ces calculs peuvent être extrêmement douloureux, provoquant une colique néphrétique, soit une douleur douleur intense et soudaine au niveau des reins. Des nausées et vomissements et du sang dans l'urine peuvent aussi apparaître. Si ces symptômes sont bénins, la situation peut en revanche sérieusement s'aggraver sans prise en charge. Le calcul peut en effet se surinfecter, provoquant des poussées de fièvre, voire une septicémie. "On peut en mourir car une colique néphrétique surinfectée veut dire que les reins vont se bloquer, c'est l'insuffisance rénale, et ça va décharger de nombreuses bactéries dans l'ensemble de l'organisme", explique le docteur Kiersek. En cas de violentes douleurs rénales, il est donc conseillé de se rendre chez son médecin, voire d'appeler le Samu (15).

Les astuces pour s'en prémunir

Pour éviter les calculs rénaux, le médecin urgentiste préconise de boire environ deux litres d'eau chaque jour, ce qui fait fonctionner les reins, et à ne pas sur-consommer de vitamines C et D. "On pense souvent que les compléments alimentaires sont quelque chose d'anodin. Mais trop de vitamines, et notamment C et D, peuvent donner des calculs." Enfin, réduire sa consommation d'aliments riches en oxalate devrait également fortement diminuer le risque de la formation d'un calcul.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Audrey & Co

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter