Quand les chirurgiens esthétiques partent à l'assaut d'Instagram pour attirer les jeunes

Bien-être

Toute L'info sur

Le 20h

PUB - Les chirurgiens esthétiques seraient-ils devenus les nouvelles stars des réseaux sociaux ? En tout cas, ils n'hésitent plus à diffuser sur internet des photos de leurs patients avant et après opération. Leur but ? Attirer une clientèle de plus en plus jeunes.

Même s'il existe une loi qui interdit aux médecins de faire de la publicité, certains chirurgiens esthétiques n'hésitent pas à diffuser sur les réseaux sociaux des photos de leurs patients avant et après. Le but est d'attirer une clientèle de plus en plus jeune qui rêve de ressembler à la dernière starlette à la mode, version Kim Kardashian.

Et ils ne s'en cachent même pas. "Les réseaux sociaux et plus récemment Instagram, ça contribue à augmenter les demandes de consultation", affirme le Docteur Philippe Letertre, chirurgien esthétique à Nice (Alpes-Maritime). Cette pratique est pourtant à la limite de la légalité, ce qui n'effraie en rien notre praticien : "C'est de l'info et pas de la pub", renchérit-il. "La pub, c'est le caractère payant et la mise en avant. Là, il n'y a aucune mise en avant".

Pourtant, "dans les faits ces médecins s'exposent à des interdictions d'exercer temporaires, voire à des radiations définitives", prévient Me Alexandre Blondiau. En réalité, les sanctions sont très rares. En France, 1 chirurgien sur 5 publie des photos sur les réseaux sociaux.

Lire aussi

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 20H du 12/03/2019 présenté par Gilles Bouleau sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 20H du 12 mars 2019 des reportages sur l'actualité politique économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Lire et commenter