Quatre départements du sud de la France placés en alerte face aux risques d'allergies au pollen

Avec la douceur des températures, la pollinisation des cyprès est arrivée plus tôt que d'habitude. Un calvaire qui pourrait durer jusqu'en mars pour les personnes allergiques.
Bien-être

DÉRÈGLEMENT CLIMATIQUE - Quatre départements ont été placés en vigilance rouge en raison des risques d'allergie au pollen élevés, dont l'apparition prématurée est due aux températures qui atteignent des niveaux inédits.

Le pollen a fait son apparition sur les cyprès. Les températures anormalement douces de ce mois de février ont entraîné les premiers risques d'allergies. Le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) a annoncé que les départements de  l'Aude, des Pyrénées-Orientales, des Bouches-du-Rhône et du Vaucluse ont été placés en vigilance aérobiologique rouge, ce qui signifie que le risque d'allergie est très élevé. Les départements situés sur le pourtour méditerranéen ont été classés en zone à risque d'allergie élevée (orange).

"À 18 jours de la fin (puisque février comptera cette année 29 jours), l'hiver météorologique 2019-2020 est maintenant au coude à coude avec l'hiver précédemment le plus doux (2015-2016)", écrivait le 12 février Météo France. 

En vidéo

Pollens : comment les alertes sont-elles établies ?

Le RNSA a livré quelques conseils aux personnes atteintes d'allergies au pollen. "Rincez vos cheveux le soir, aérez au moins 10 minutes par jour avant le lever et après le coucher du soleil, évitez de faire sécher le linge à l'extérieur, gardez les vitres des voitures fermées pour éviter que les pollens ne rentrent dans l'habitacle, évitez les activités sportives à l'extérieur qui entraînent une surexposition au pollen", peut-on lire dans un communiqué.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent