C'est officiel, la lavande a les mêmes effets apaisants que le Valium

C'est officiel, la lavande a les mêmes effets apaisants que le Valium

Bien-être
DirectLCI
C'EST LA SCIENCE QUI LE DIT - Apaisante, relaxante, calmante... Les vertus de la lavandes sont louées depuis très longtemps. Et selon un chercheur japonais, cela ne tient pas seulement des croyances. Dans une étude parue mardi dans le journal Frontiers in Behavioral Neuroscience, il affirme que les effets de son odeur sont comparables à ceux des anxiolytiques.

Bougies, parfums d'intérieur, huiles essentielles, savons, bains moussants... Dans les produits parfumés, la lavande est un incontournable. Depuis des siècles, elle est réputée pour les vertus apaisantes de son parfum. Et selon le psychologue et neuroscientifique japonais Hideki Kashiwadani, cela ne tient pas uniquement à une croyance populaire.


Dans une étude parue cette semaine dans le journal Frontiers in Behavioral Neuroscience et relayée par le New York Times, lui et ses collègues démontrent qu'inhaler du linalool, un alcool présent dans l'odeur de la lavande, est comparable aux effets de la prise d'un Valium, ce médicament utilisé pour ses propriétés anxiolytiques.

Des souris apaisées

Pour en arriver à cette conclusion, les scientifiques ont travaillé sur des souris. Certaines ont été exposées à des vapeurs de lavande, et d'autres non, rapporte le New York Times. Résultat : malgré des mises en situation stressantes (boîte noire, labyrinthe, ou test d'endurance), les premières étaient bien plus enclines à explorer leur environnement et plus détendues que les autres. Le tout sans l'effet assommant que peut avoir un anxiolytique.


Les effets du linalool n'ont en revanche pas fonctionné lorsque les chercheurs ont neutralisé l'odorat des animaux, ou leur ont administré une substance bloquant certains récepteurs de leur cerveau sur lesquels agissent les anxiolytiques. Ce qui suggère que pour faire effet, le linalool stimule, de la même manière que ces médicaments, les neurones olfactifs du nez, puis ces points cérébraux.

Des applications possibles en médecine ?

Même si cela n'a pas été expérimenté sur les humains, Hideki Kashiwadani est persuadé que le linalool fonctionne de la même manière sur notre cerveau, qui possède les mêmes circuits émotionnels. Ce qui ouvrirait de nombreuses possibilités de traitements de l'anxiété sans forcément avoir recours aux médicaments. Le chercheur imagine entre autres des applications préopératoires, pour "atténuer le stress et contribuer ainsi à un placement sous anesthésie général plus doux, ou "pour les patients susceptibles d’avoir des difficultés avec l’administration d’anxiolytiques par voie orale ou par suppositoire, tels que les nourrissons".


En revanche, précise-t-il dans son étude, le linalool ne constitue qu'une petite partie de parfum de la lavande, et il n'est pour l'heure pas en mesure de dire à quelle dose il faudrait y être exposé pour en ressentir les effets relaxants. Ce qui est certain, affirme-t-il, c'est qu'une exposition prolongée au linalool inhibe progressivement ses effets relaxants, le système olfactif s'y accoutumant. Nul besoin donc, de tapisser votre nid douillet de babioles parfumées.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter