Hépatite E du rat : un premier cas de contamination humaine diagnostiqué à Hong Kong

Hépatite E du rat : un premier cas de contamination humaine diagnostiqué à Hong Kong
Bien-être

MALADIE - L'université de Hong Kong a rapporté la semaine dernière qu'un homme de 56 ans avait été contaminé par l'hépatite E du rat. Il s'agit, selon les chercheurs, du premier cas connu d'infection humaine.

Dans les égouts et les cuisines, sur les trottoirs et les pelouses, les rats sont partout. Si utiles soient-ils pour nous débarrasser de tout un tas d'ordures, ils peuvent aussi être vecteurs de maladies. A Hong Kong, un habitant a ainsi été diagnostiqué il y a peu avec l'hépatite E du rat, rapporte une étude de l'université de cette ancienne colonie britannique. Selon les chercheurs, il s'agit du premier cas connu d'infection humaine par cette variante de l'hépatite E, par ailleurs très éloignée des souches qui touchent habituellement les Hommes.

Une contamination possible par la nourriture

Selon le South China Morning Post, l'homme contaminé par cette forme d'hépatite vit dans un quartier fréquenté par une importante population de rats. Pour l'heure, les chercheurs de l'université de Hong Kong (HKU) ne sont pas en mesure de déterminer comment il a été atteint par la maladie. "Nous supposons que la contamination a pu se faire par le biais d'aliments infectés par des déjections de rats", disent-ils. Le patient a en tout cas pu présenter une vulnérabilité au virus, ayant été opéré du foie peu de temps auparavant. Le patient est désormais en convalescence et son état serait désormais stable. Il a pu être traité à l’aide d'un antiviral généralement utilisé pour des infections chroniques à l'hépatite E.

Lire aussi

Lors d'une conférence de presse, le professeur Yuen Kwok-yung, qui officie à l'université de Hong Kong, a appelé les autorités à agir contre la prolifération de rats. "Nous ne savons pas si nous serons confrontés dans le futur à une épidémie d'hépatite E du rat à Hong Kong, mais nous devons sérieusement envisager ce problème", a-t-il déclaré selon le South China Morning Post. Le gouvernement, lui, a déjà indiqué qu'il allait accentuer ses efforts pour améliorer l'hygiène dans les rues. D'autant que le nombre de rats y a fortement augmenté ces derniers mois à cause de la persistance d'un temps chaud et humide.

En vidéo

Pourquoi les rats pullulent à Paris ?

Au-delà de l'hépatite E, qui se manifeste par de la fièvre, une jaunisse mais aussi des vomissements, le rat peut véhiculer de nombreuses maladies parmi lesquelles la leptospirose, qui touche 600 personnes en France chaque année, la salmonellose ou encore la pasteurellose.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter