Pourra-t-on bientôt voir dans le noir ? Des souris ont été dotées d'une vision infrarouge grâce à une simple injection

Pourra-t-on bientôt voir dans le noir ? Des souris ont été dotées d'une vision infrarouge grâce à une simple injection
Bien-être
DirectLCI
FUTUR - Vous avez toujours rêvé de voir dans le noir ? Cela pourrait peut-être bientôt arriver. Des chercheurs américains et chinois ont en effet réussi, grâce à une injection de nanoparticules, à doter des souris d'une vision infrarouge.

Nos yeux seront peut-être bientôt dotés de super pouvoirs. Alors que nous vous parlions lundi de chercheurs israéliens ayant inventé des gouttes oculaires pour guérir la myopie, des scientifiques américains et chinois annoncent cette fois-ci avoir développé une injection capable de procurer une vision infrarouge à des souris.


Comme les humains, les rongeurs ne sont pas capables de percevoir toutes les ondes lumineuses que compte notre monde. Nos yeux ne peuvent percevoir que des ondes d’une longueur comprise entre 400 et 700 nanomètres, ce qui correspond aux couleurs de l'arc-en-ciel. Le rayonnement infrarouge, qui possède des longueurs d'ondes plus longues que 700 nanomètres, nous est invisible à l’œil nu. Pour parvenir à pousser les limites morphologiques des yeux des souris, les chercheurs ont mis au point des nanoparticules oculaires.

Des souris qui voient dans le noir

Ces nanoparticules ont la particularité de pouvoir, après injection, s'ancrer aux photorécepteurs de l’œil, autrement dit aux cellules qui captent la lumière, pour la retransmettre sous forme de signal nerveux au cerveau. Une fois installées, elles sont capables de transformer les rayonnements infrarouges en ondes visibles par les cellules photoréceptrices de l’œil, et donc assimilables par le cerveau.


Placées dans des labyrinthes, les souris qui ont disposé de cette injection ont majoritairement réussi à distinguer une plateforme cachée dans le noir. Selon les chercheurs, dont les travaux ont été publiés dans la revue Cells, l'efficacité du dispositif serait de dix semaines.

À terme, cette prouesse pourrait également bénéficier aux humains, assure l'équipe. Non seulement pour générer une super-vision, qui pourrait entre autres servir dans le domaine militaire, mais aussi pour améliorer la vision de personnes qui présentent un déficit de la vision des couleurs rouges.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter