Un vaccin anti-acné pourrait bientôt changer la vie des ados

Un vaccin anti-acné pourrait bientôt changer la vie des ados

Bien-être
DirectLCI
RECHERCHE - L'acné touche environ 15 millions de Français, dont une majorité d'adolescents, mais aussi des adultes et les femmes enceintes. Bonne nouvelle : un vaccin contre cette affection pourrait bientôt voir le jour.

Gel moussant purifiant, masque sebo-régulateur, soin matifiant, huiles essentielles… Et si la routine anti-acné était bientôt terminée ? Une équipe de chercheurs américains et taïwanais a annoncé dans le Journal of Investigative Dermatology travailler sur un vaccin qui pourrait guérir cette affection qui touche 15 millions de personnes en France, dont près de 90% des adolescents.


Lors de leurs travaux, les scientifiques expliquent avoir réussi à isoler des anticorps capables de cibler la toxine sécrétée par la bactérie Propionobacterium acnes, responsable de l'acné, et d'en réduire ses effets. Déjà naturellement présente dans la peau, cette bactérie peut se multiplier en trop grande quantité et provoquer une forte sécrétion de sébum à la racine des poils. S'en suit alors un cercle vicieux où la production de sébum engendre elle-même la prolifération de Propionobacterium acnes. Les pores se bouchent et des lésions et boutons se forment. Bien que très commune, cette affection ne dispose pour l'instant que de traitements généralement peu efficaces ou très lourds.

Si l'espoir est permis concernant ce vaccin qui enlèvera certainement un poids aux personnes atteintes, les recherches n'en sont pourtant qu'à leurs prémices. Bien que concluants, les premiers tests n'ont été menés que sur des souris et des cellules de peau humaine. Des essais sur l'Homme sont encore nécessaires pour s'assurer que le vaccin ne produise pas d'effets secondaires trop importants.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter