Autopsie d'une fake news : non, des chercheurs n'ont pas créé le premier "rein bionique"

Bien-être

Toute L'info sur

LE WE 20H

FAUX ESPOIRS - Un article, partagé des dizaines de milliers de fois sur les réseaux sociaux, affirme que des chercheurs américains ont réalisé une "avancée spectaculaire" en mettant au point un rein artificiel. Il va en réalité bien vite en besogne...

"Adieu la machine de dialyse : des scientifiques ont créé un rein bionique !", affirmait le 7 janvier dernier le titre d'un article de Santé + Mag, vantant sur un ton catégorique une "avancée spectaculaire" mise au point par des chercheurs de l'Université de Californie. Alors que la page Facebook de cette publication rassemble plus de 8 millions d'abonnés, et qu'en France 6 millions de personnes souffrent d'une maladie rénale - dont 47.000 sont régulièrement sous dialyse, 38.000 ayant par ailleurs subi une greffe selon les chiffres de la Fondation du rein -, cette "information" a été partagée des dizaines de milliers de fois sur les réseaux sociaux. 

Mais Cyril Adriaens-Allemand, dans sa nouvelle chronique "Factuel" du journal de 20 heures de TF1, réalisée en partenariat avec l'AFP, démontre que cet article va bien vite en besogne et que la révolution annoncée est loin de voir le jour. "Je crains que nous ne soyons pas encore prêts pour des essais cliniques", a en effet affirmé l'un des responsables du projet contacté dans le cadre de l'enquête sur cette "fake news". 

Voir aussi

"Nous espérons parvenir à l’étape finale des tests cliniques à la fin de l’année 2021", peut-on également lire sur le site du projet scientifique, qui précise que pour qu'il se réalise, ce scénario implique "un financement suffisant" et qu'aucun obstacle technique ne vienne d'ici là se poser. Bref, conclut le journaliste, on est bien là face à un exemple des dangers de la recherche du "clic à tout prix".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter