Avez-vous déjà écouté le "bruit blanc" ? Cette sonorité apaisante peut vous endormir comme un bébé

Dossier Sommeil

Toute L'info sur

Sommeil : plongez dans les bras de morphée

ZEN - C'est un son diffus et enveloppant. Le "bruit blanc", synthèse de toutes les fréquences audio, est depuis les années 60 utilisé pour favoriser l'endormissement, ou du moins s'isoler des bruits parasites. Sur internet, des vidéos diffusant ce type de son cumulent des millions de vues. LCI vous en dit plus sur son fonctionnement et ses utilités.

Ils vous enveloppent, vous bercent instantanément. Appelés "bruits blancs", en référence à la lumière qui devient blanche lorsque toutes les fréquences visibles sont additionnées en un unique faisceau, ces enregistrements d'une dizaine d'heures sont en fait la somme de toutes les fréquences audibles. Écoutés chez soi ou au bureau, ils visent simplement à masquer tous les bruits parasites environnants. Et ainsi à se sentir en sécurité, comme dans une bulle. Sur internet, les vidéos de "bruits blancs" peuvent compter des millions de vues chacune. Sur mobile, des dizaines d'applications sont consacrés à ces sons envoûtants.

Mais d'où vient donc ce succès ? Sûrement de la recherche d'une certaine sérénité dans un monde de plus en plus mouvant et bruyant. En cliquant sur Play, les bruits de pas du voisin du dessus sont effacés, de façon presque magique. Beaucoup plébiscitent ainsi les "bruits blancs" pour trouver le sommeil.

Le premier "bruit blanc" né dans un garage

C'est d'ailleurs dans ce but-là qu'a été créé le premier générateur de "bruit blanc". D'après le New York Times, celui-ci serait né en 1962 dans la tête d'un commerçant itinérant. Sa femme, habituée des climatiseurs équipant les motels qu'ils fréquentaient, était incapable de trouver le sommeil à leur domicile. Dans son garage, l'homme entreprend alors de fabriquer un mécanisme capable d'imiter le son d'un climatiseur. Baptisé Marpac Sleep-Mate, l'appareil a rapidement gagné en popularité et est maintenant vendu dans le commerce sous le nom de Dohm.

Aujourd'hui, d'autres appareils, vendus une cinquantaine d'euros, ainsi que des peluches pour enfants, se sont développés sur le même concept. "Au bout de 2 min mon fils d’un mois s’est endormi. Elle marche vraiment cette technique ! Merci", commente ainsi une internaute sous un enregistrement de bruit blanc posté sur YouTube. "Ça me rappelle quand j’étais dans le ventre de ma mère, c’était le bon temps", s'enthousiasme un autre.

Depuis son "invention", de nombreux autres types de sons, aussi qualifiés de "bruits blancs" sont apparus. Les sites et applications proposent ainsi des enregistrements du bruit du vent dans les feuilles, du crépitement d'un feu ou de la pluie qui tape sur un carreau. De quoi couper les ponts avec la réalité le temps de quelques heures.

Voir aussi

Le "bruit blanc" à la rescousse des acouphènes

Au-delà de ses applications dans la sphère du bien-être, les "bruits blancs" sont aussi conseillés pour soulager les acouphènes.  Ces bourdonnements et sifflements qui gâchent la vie de 14 à 17 millions de personnes en France pourraient être atténués en habituant le cerveau à faire passer au premier plan un autre son. Des thérapies de plusieurs heures de "bruits blancs", pendant plusieurs semaines, permettraient de faire "oublier" ces bruits parasites, et ainsi de réduire le stress et l'anxiété qui y sont liés.

"Ayant des acouphènes depuis 4 ans 24/24, ce bruit semble les apaiser, surtout quand je travaille sur mon ordinateur et ils gagnent moins en intensité !!!!, rapporte une internaute. Alors un grand merci, même si ça ne les supprime pas, ça m'apaise et ça réduit l'intensité des acouphènes de façon continue... C'est comme si les sifflements tentaient de se mettre à la même fréquence !!! Surprenant...." Avant de prendre une telle initiative, il est cependant important d'en parler à son médecin.

Lire aussi

Les "bruits blancs" pour soulager les nausées en voiture

En "saturant" l'oreille interne, les "bruits blancs" pourraient aussi soulager le mal des transports. L'entreprise américaine Otolith Labs est actuellement en train de développer un dispositif diffusant ce type de son, à fixer dans un bandeau placé sur la tête. Toujours en phase de test, le système pourrait obtenir l'agrément de la Food and Drug Administration (FDA), l'autorité sanitaire américaine, d'ici à la fin de l'année. 

Sur le même sujet

Et aussi