Bronchiolite chez les bébés : comment comprendre les nouvelles recommandations ?

Bronchiolite chez les bébés : comment comprendre les nouvelles recommandations ?
Bien-être

Toute L'info sur

Le 20h

MALADIE - Jusqu'à présent, la kinésithérapie respiratoire était recommandée pour traiter les enfants souffrant de bronchiolite. Mais la Haute autorité de santé vient d'indiquer qu'elle n'était pas utile.

Un bébé qui tousse, respire mal, émet des sifflements... Tous les signes d'une bronchiolite, une maladie particulièrement courante en hiver : elle touche chaque année près de cinq cents mille jeunes enfants. Selon des études menées à l'hôpital, la kiné respiratoire, aujourd'hui régulièrement pratiquée pour désencombrer les bronches, ne serait pas efficace. 

Certes, celle-ci permet de soulager l'enfant, "mais pour combien de temps ?", fait valoir dans le reportage de TF1 en tête de cet article le professeur Pierre-Louis Druais, vice-président de la commission recommandations de la Haute autorité de santé, qui vient de préconiser de ne plus utiliser cette technique. 

Lire aussi

Selon la Haute autorité de santé, un simple lavage du nez avec du sérum physiologique est tout aussi efficace que la kiné respiratoire. Comment le pratiquer ? "On couche l’enfant sur le dos, on lui  tourne la tête, et dans la marine opposée, on vide un flacon de 5 millilitres. C’est la force du jet qui va nettoyer la narine", décrit auprès de TF1 le professeur Diomedes Ricardo Carbajal, chef de service des urgences pédiatriques de l'hôpital Trousseau à Paris. 

Des gestes parfois difficiles à réaliser pour des parents inquiets, mais que maîtrisent parfaitement  les kinésithérapeutes. Ne plus utiliser la kiné respiratoire ne veut donc pas dire ne plus avoir recours à ces professionnels, mais que leur rôle doit désormais d'abord être d'apprendre les bonnes pratiques aux parents, et surtout de les alerter en cas de complications... 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter