Ce chirurgien français est capable de changer la couleur de vos yeux

Ce chirurgien français est capable de changer la couleur de vos yeux
Bien-être

Toute L'info sur

La Matinale

ESTHÉTIQUE - Vous n'êtes pas satisfait de la couleur de vos yeux ? Il n'y a pas que des lentilles de couleur qui permettent d'en changer. Un chirurgien ophtalmologue de Strasbourg a mis au point une technique qui modifie le regard de façon définitive. Mais si 400 patients sont déjà passés sous son laser, l'innocuité du procédé sur le long terme reste à prouver.

"J'avais envie de changement, de variété, de lumière". Viviane avait les yeux marrons lorsque les équipes de LCI l'ont rencontrée. Quelques dizaines de minutes plus tard, ils étaient "bleus Riviera". Entre-temps, cette femme blonde est passée sur la table d'opération du chirurgien ophtalmologue strasbourgeois Francis Ferrari, inventeur d'une technique qui modifie la teinte du regard : la "kératopigmentation annulaire esthétique". 

L'effet avant-après, comme le montre la vidéo ci-dessus, extraite de la chronique de Benjamin Cruard dans la Matinale de LCI, saute aux yeux. Aucun tout de magie derrière cette métamorphose. "L’intervention consiste à créer un canal, un tunnel dans la cornée au moyen d’un laser femtoseconde (également utilisé dans les opérations de la myopie, ndlr) dans lequel j’introduis un colorant", explique le docteur Ferrari. Coût des 45 minutes d'opération sous anesthésie locale : 7.200 euros.

Lire aussi

Attention danger ?

La facture est salée, mais on vient du monde entier pour bénéficier de cette opération que Francis Ferrari affirme avoir pratiquée sur 400 personnes depuis la première en décembre 2013. "Vu l'augmentation du nombre de patients, je pense que c'est une technique qui a de l'avenir", se réjouit celui qui modifie désormais le regard de sept à huit personnes par semaine.

Mais est-ce sans danger ? Jusqu'ici, "je n’ai pas eu de complications en dehors de quelques sécheresses oculaires et d’éblouissements temporaires qui finissent par disparaître", assure le spécialiste. Reste que, comme le souligne Benjamin Cruard, la Société française d'ophtalmologie estime que les risques sont mal évalués et pourraient être graves.

Ce que confirme un chirurgien ophtalmologue parisien interrogé à la fin du reportage. S'il qualifie cette technique de "beaucoup plus sûre" que la pause d'implants en silicone coloré, une autre méthode parfois pratiquée à l'étranger pour changer la couleur des yeux (il existe aussi la dépigmentation laser, tout aussi dangereuse), et reconnaît que l'on dispose aujourd'hui "d'outils et de pigments beaucoup plus sophistiqués que ceux qu'on a utilisés dans le passé", Michael Assouline  met en garde. "On a besoin d’avoir de plus grands volumes, à plus long terme, pour affirmer l’innocuité sur la durée" de cette opération, prévient-il.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent