Coronavirus : quels sont les risques pour les enfants ?

Coronavirus : quels sont les risques pour les enfants  ?

ZOOM - Sur les près de 200 personnes infectées depuis l'introduction en France du nouveau coronavirus, seule une poignée sont des enfants. Sont-ils vraiment moins vulnérables que les adultes ? De quelle manière les symptômes se manifestent-ils chez eux ?

Partout où le nouveau coronavirus sévit, les enfants semblent moins exposés au risque de contamination. Selon une étude des autorités chinoises portant sur près de 45.000 cas confirmés, publiée le 24 février par la revue médicale américaine Jama, aucun décès n'est ainsi à déplorer parmi les enfants de moins de 10 ans, pourtant vulnérables aux maladies infectieuses, et le taux de contamination des 0-9 ans n'est que de 0,9% (le pourcentage monte très légèrement, à 1,2%, pour les 10-19 ans). De la même manière en France, si plusieurs infections de mineurs ont été signalées ces derniers jours, leur nombre reste très limité par rapport à celui des adultes :  un enfant de 12 ans a été contaminé en région parisienne, deux de 1 et 5 ans en Alsace, un de 3 ans à Nice, ainsi qu'un autre de 4 ans à Montpellier.

Et de façon surprenante, notent les pneumologues, leurs symptômes sont plus bénins que ceux des adultes. L'enfant hospitalisé au CHU de Montpellier est ainsi "juste atteint d'un écoulement nasal de type rhinite", indique dans le sujet du 20H de TF1 en tête de cet article le professeur Jacques Reynes, coordinateur du département maladies infectieuses de l'établissement. D'une manière générale, ajoute-t-il, "les cas pédiatriques sont d'une part assez rares, et d'autre part bénins dans leur immense majorité". Autre observation : les enfants asthmatiques ne sont pas plus sensibles que les autres.

Toute l'info sur

Le 20h

Lire aussi

Pourquoi cette moindre vulnérabilité ? Pour les pneumologues, l'une des pistes est que ce nouveau coronavirus fait tout simplement partie des virus du rhume. "Une des hypothèses avancées, explique à TF1 le professeur Bertrand Delaisy, pédo-pneumologue à Boulogne-Billancourt, serait que les enfants, qui sont très exposés à ce type de virus, qui font beaucoup de rhumes, aient une certaine protection contre ce coronavirus muté. L’autre hypothèse plus crédible, plus importante, poursuit-il, serait que leur système immunitaire crée une certaine protection contre les formes graves" de la maladie. 

Mais les enfants n'en sont pour autant pas totalement protégés, et surtout ils restent des transmetteurs importants du virus. "Du fait de leur vécu à l'école, ils se transmettent beaucoup plus facilement les germes que les adultes, souligne le docteur Eric Jeziorski, coordinateur du département des urgences pédiatriques du CHU de Montpellier : avec leurs jeux, ils sont beaucoup plus en promiscuité". D'où les mesures de protection prises actuellement dans les établissements scolaires. A noter qu'à ce jour, il n'existe pas de données spécifiques sur les risques de complication pour les femmes enceintes. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Jackpot record de l'Euromillions : ces gagnants pour qui la chance a (très mal) tourné

11% des Français déjà infectés par le Covid-19 : quelles sont les régions les plus touchées ?

"Jean Moulin était un scientifique" : les perles du test de culture G des candidates à Miss France

EN DIRECT - Les remontées mécaniques des stations ouvertes aux ski-clubs et aux professionnels

EN DIRECT - Loi Sécurité globale : affrontements à Paris, 22 interpellations

Lire et commenter