VIDÉO : Les images du retour des ex-siamoises auprès de leur maman au Cameroun

Les deux soeurs nées siamoises ont été opérées avec succès à l'hôpital de Lyon. Elles sont de retour au Cameroun et retrouvent avec émotion leur famille.

HEUREUX ÉPILOGUE - Bissie et Eyenga Merveille, les petites sœurs siamoises séparées il y a deux mois à Lyon lors d'une opération délicate, sont revenues mardi soir au Cameroun. Les deux fillettes se portent bien.

Elles vont encore rester quelques jours dans un hôpital camerounais, mais pourront ensuite rentrer chez elles. Bissie et Eyenga Merveille, les deux petites ex-siamoises séparées il y a deux mois lors d'une opération délicate à Lyon, sont revenues mardi soir dans leur pays, acclamées à l'aéroport de Yaoundé par des dizaines de proches et de curieux. "Je suis fière de les voir séparées. J'étais mal à l'aise de les voir collées", a déclaré leur jeune maman, Laurelle Ngali, après sa sortie de l'avion. 

Nées le 6 novembre 2018 à Ayos, une bourgade du centre du Cameroun, les fillettes étaient reliées par l'abdomen avec une partie du foie en commun. Jusqu'à leur séparation le 13 novembre dernier, durant une opération délicate et très technique menée durant cinq heures par les experts du service de chirurgie pédiatrique de l'hôpital Femme-Mère-Enfant des Hospices Civils de Lyon (HCL). Un succès, mais le 6 décembre, Bissie a ensuite dû être a nouveau opérée du cœur, une intervention là aussi "lourde et délicate", à l'hôpital Pierre Wertheimer de Bron, dans la banlieue de Lyon.

Lire aussi

"On va leur apprendre à vivre séparément"

A leur sortie de l'aéroport, la maman et ses bébés sont montées à bord d'une ambulance qui les a conduites à l'hôpital gynéco-obstétrique et pédiatrique de Yaoundé, où les fillettes avaient grandi en attendant leur opération. Mais elles n'y resteront cette fois-ci que quelques jours avant de rentrer dans leur famille. "Il faut considérer qu'elles sont normales désormais et vont évoluer seules", a expliqué le professeur Faustin Mouafo, le chirurgien-pédiatrique qui les a suivies dès leur naissance.

"Elles auront un suivi comme tous les autres enfants mais il y aura des suites opératoires", a-t-il précisé, en ajoutant: "Ce qui sera spécifique, c'est qu'on va leur apprendre à vivre séparément parce qu'elles se sont regardées pratiquement pendant douze mois".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

EN DIRECT - Commerces, attestations, fin du confinement... Toutes les annonces d'Emmanuel Macron

"Koh-Lanta" : avant la finale, qui remporte le match des réseaux sociaux ?

Christophe Dominici, légende du XV de France, retrouvé mort à l'âge de 48 ans

EN DIRECT - États-Unis : la victoire de Joe Biden également certifiée en Pennsylvanie

Lire et commenter