"Maisons sport-santé" : un label pour des séances de gym prescrites par le médecin

"Maisons sport-santé" : un label pour des séances de gym prescrites par le médecin
Bien-être

Toute L'info sur

Le 20h

SPORT SUR ORDONNANCE – Appelez-les désormais les "maisons sport-santé". Ce nouveau label est décerné par le gouvernement à une centaine de structures dans lesquelles coexistent un cabinet médical et une salle de gym. Le but ? Allier examens médicaux et pratiques sportives pour combattre certaines maladies. Explications.

En apparence, rien ne diffère d’un centre de sport classique : des machines de musculation, des tapis de course, un préparateur physique... Pourtant, ces centres sont en réalité aussi des structures médicales. Le gouvernement vient de leur donner un nom : les "maisons sport-santé". Avec des salles d’examens médicaux, des tests cardio-respiratoires, des scanners et des médecins en leur sein, ces centres de sport permettent aux patients atteints de certaines maladies de se soigner grâce au sport.

"Il y a quatre pathologies pour lesquelles l’activité physique devrait être prescrite de première intention : l’obésité, l’hypertension, le diabète et la dépression", explique Roland Krzentowski, président de Mon stade, l’un des centres labellisés, dans le reportage du JT de 20 heures de TF1 en tête de cet article. 138 structures bénéficient désormais de ce label dans toute la France, et ce chiffre devrait atteindre 500 d’ici 2022.

Lire aussi

Un programme facturé 670 euros

Interrogé par TF1, Alexandre, l’un des patients de cette salle de sport, semble ravi de cette expérience, pour laquelle il a lui-même effectué toutes les démarches. "C’est moi qui suis allé voir le cardiologue", se souvient-il. "J’ai fait un bilan à Mon Stade, puis ils m’ont fait un programme". Mais pour Alexandre comme l’ensemble des patients, se faire prescrire des séances de sport a un prix. Comptez 670 euros au total, selon le président du centre.

Pour les clients, cette dépense n’est couverte que par de rares mutuelles, mais elle le sera davantage grâce au nouveau label "maison sport-santé". Selon Roland Berthilier, président de la mutuelle MGEN qui rembourse un millier de ses adhérents à hauteur de 500 euros par an, "la prise en charge de l’activité sportive évite de prendre en charge un certain nombre de médicaments, voire de l’hospitalisation".

Un investissement pour l’avenir pour les mutuelles, puisque le sport réduit d’au moins 20% les risques des maladies les plus courantes, comme le diabète, certains cancers, ou encore les troubles cardiovasculaires.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent