VIDÉO - Le soleil brille par son absence depuis début janvier : de quels bienfaits nous prive-t-il ?

Bien-être

IL EST OÙ LE SOLEIL ? - Depuis le début d'année, le soleil se fait très rare sur la moitié nord du pays, notamment à Paris où il n'a montré le bout de ses rayons que quelques minutes par jour. Explications.

"Je veux du soleil", chantait "Au p'tit bonheur" dans les années 90. Et bien nous aussi.... La grisaille a en effet été omniprésente depuis la fin décembre dans la moitié nord du pays, et notamment à Paris. Cette première quinzaine de janvier est même "la moins ensoleillée depuis 66 ans", nous assure le spécialiste météo de LCI Guillaume Woznicka : "Le déficit atteint 87% dans la capitale avec seulement 3h57 de lumière entre le 1er et le 15 janvier...".  

Seule exception, ce mercredi : le soleil a fait son retour dans la "ville lumière" pour 280 minutes exactement, plus qu'entre le 27 décembre et le 15 janvier où il n'avait été présent que 244 minutes... Et pourtant, le soleil peut avoir de réels effets bénéfiques pour notre santé, et influencer notre comportement. 

Il joue sur notre moral, mais pas seulement

Le soleil est tout d'abord un booster d'énergie. "La lumière visible qu'il émet permet dans certains cas de lutter contre la dépression saisonnière", nous explique Damien Parat, interne en médecine à l'hôpital du Kremlin-Bicêtre. Cette lumière joue en effet "un rôle dans la production d'une hormone, la mélatonine", indique la Sécurité Solaire, ce centre collaborateur de l'Organisation Mondiale de la Santé dont le but est de sensibiliser aux risques liés aux "surexpositions" solaires. Une hormone qui intervient sur notre horloge biologique et sur notre moral. Comment ? Lorsque nous sommes plongés dans le noir, la mélatonine s’active pour dire à notre corps qu’il est temps de dormir. À l'inverse, le soleil empêche la production de mélatonine et nous permet de rester éveillés. Sa lumière indique aussi à notre cerveau qu'il fait jour et que notre corps doit reprendre une activité. Ne vous étonnez donc pas si avec le manque d'ensoleillement, votre sommeil a été déréglé ces dernières semaines.

Lire aussi

Autre point essentiel : grâce à son rayonnement ultraviolet, le soleil permet la synthèse de la vitamine D, essentielle pour solidifier les os. "Il permet de prévenir la décalcification osseuse (liée à l'ostéoporose) chez les personnes âgées, ainsi que le rachitisme", souligne notre spécialiste. "Les quantités nécessaires pour que ces UV  jouent un rôle positif sont extrêmement faibles. L'exposition du visage quelques minutes par jour est suffisante", précise toutefois la Sécurité Solaire. Qui souligne par ailleurs que "l'exposition au soleil ou aux UV peut être recommandée par les médecins pour traiter des pathologies cutanées comme le psoriasis". Le soleil soigne donc certaines maladies de la peau, sous une surveillance accrue cependant. 

Attention toutefois, même si la présence du soleil a certains avantages, ces propos sont bien sûrs à nuancer, précise Damien  Parat : "L'exposition prolongée et non maîtrisée au soleil est surtout pourvoyeuse de cancers cutanés, comme le mélanome. Par ailleurs, certaines maladies de peau sont au contraire accentuées par le soleil". 

De la grisaille, encore et toujours ...

Le soleil va-t-il continuer à jouer aux abonnés absents dans les prochains jours ? Malheureusement oui d'après Guillaume Woznica. "Après un vendredi plutôt ensoleillé, le week-end s’annonce maussade avec des nuages nombreux et parfois porteurs de pluies", précise-t-il. La neige devrait même être de retour la semaine prochaine...

Patience donc, notamment pour nos amis rouennais qui détiennent la palme de la ville la moins ensoleillée de France avec 1h55 de soleil sur la 1ère quinzaine de janvier. 

Lire et commenter