REGARDEZ - Grâce à un implant cérébral, ces personnes tétraplégiques contrôlent une tablette par la pensée

Bien-être
DirectLCI
PROGRÈS - Lors d'essais cliniques, trois personnes tétraplégiques ont réussi, par la pensée et grâce à un dispositif Bluetooth, à utiliser une tablette initialement destinée au grand public.

Il y a quelques semaines, des chercheurs annonçaient avoir réussi à faire marcher des tétraplégiques grâce à des électrodes implantées dans leur moelle épinière. Le 21 novembre dernier, une équipe de recherche américaine composée de neurologues, de neuroscientifiques, d'ingénieurs, ou encore de neurochirurgiens a annoncé une nouvelle prouesse médicale.


Trois personnes tétraplégiques ont en effet réussi, lors d'essais cliniques, à chatter avec leurs proches, à faire des achats en ligne et à utiliser différentes applications sur des tablettes initialement destinées au grand public. Une participante au projet, musicienne, a même joué un extrait de l'Ode à la joie de Beethoven sur une interface numérique pour piano, rapporte Radio-Canada. "À notre connaissance, il s'agit de la première utilisation d'un appareil informatique commercial et non modifié ainsi que de ses applications par des personnes paralysées utilisant un système cerveau-ordinateur", se réjouissent les chercheurs.

Une technologie qui fonctionne grâce à un capteur implanté dans le cerveau

Ces expériences ont été réalisées dans le cadre de la première phase d'essais cliniques consacrée au système BrainGate, une interface cerveau-ordinateur qui permet aux personnes paralysées de contrôler des tablettes électroniques. Les patients, équipés d'un petit capteur implanté dans le cortex moteur, n'avaient qu'à imaginer bouger les mains et cliquer sur une souris pour actionner le curseur de la tablette, par la pensée et grâce à un dispositif Bluetooth. Les patients ont été capables de taper jusqu'à 30 caractères par minute dans les applications textuelles.

Dans de précédentes études, des personnes paralysées avaient réussi à actionner des bras robotisés par la pensée.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter