Survivant d'un cancer du testicule, il témoigne pour briser le tabou

Survivant d'un cancer du testicule, il témoigne pour briser le tabou
Bien-être

ÉPREUVE - Alors que TF1 diffuse ce soir le premier des deux épisodes de "Stars à nu", dans lequel des célébrités vont se déshabiller pour sensibiliser aux cancers masculins, avant celui du sein la semaine prochaine, le JT de 13h de la chaîne a recueilli le témoignage d'Olivier Jérôme, survivant du cancer des testicules et président de l’association CerHom.

Toute l'info sur

Le 13h

Olivier Jérôme avait 30 ans, était père de deux enfants et marié à Valérie, son amour de lycée, lorsqu’en 2001, il a constaté un problème dans son intimité. "Je m'aperçois que j'ai un testicule qui devient plus petit et là, je commence à m'inquiéter mais je me dis je vais attendre", raconte-t-il à TF1 dans le reportage en tête de cet article. Par peur du diagnostic autant que par pudeur, il laissera passer trois mois avant de consulter un médecin. 

Olivier reçoit alors un "coup de massue" : il est atteint d’un cancer du testicule. "Si j'avais attendu un mois ou deux de plus, ça aurait peut-être été beaucoup plus compliqué... Je ne serais plus là", dit-il aujourd’hui. Le cancer du testicule se guérit en effet à 95% s'il est détecté suffisamment tôt.

Lire aussi

L’annonce de cette maladie, dont 2300 hommes, âgés en moyenne de 37 ans, sont atteints chaque année, est d’autant plus terrible qu’elle touche à un symbole de virilité : Olivier a dû subir l'ablation d'un testicule, une opération susceptible de rendre stérile et d’entraîner un risque d'impuissance. S’il a été difficile d’en parler à son entourage, il a toujours pu compter sur le soutien sans faille de son épouse. Après 6 mois de chimiothérapie, le couple parvient à traverser l’épreuve et réalisera même 4 ans plus tard un rêve : "J'avais envie d'avoir une fille après mes deux garçons. Non seulement ça a très bien fonctionné, mais en plus j'ai eu une fille", sourit Olivier face aux caméras de TF1. 

Un message d'espoir qu'il a voulu porter en fondant l'association CerHom, la première en France dédiée aux cancers masculins, avec une cellule d'écoute téléphonique mise à disposition des malades.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Le "plan blanc" activé dans les hôpitaux et cliniques de Bretagne

"Vous avez un problème avec la République", vive altercation à l'Assemblée entre Blanquer et Mélenchon

Reconfinement : ce que l'on sait des pistes envisagées par l'exécutif

Les écoles et les collèges vont-ils rester ouverts en cas de reconfinement ?

REPLAY - Didier Raoult sur LCI : "Je ne suis pas Nostradamus"

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent