Vous êtes de nature optimiste ? Vous avez davantage de chances de vivre longtemps

Bien-être

CHEESE - Si vous voulez vivre très longtemps, gardez la banane. Selon une large étude américaine, les personnes de nature optimiste ont davantage de chances de vivre jusqu'à plus de 85 ans.

Les bienfaits de l'optimisme sur la santé ne sont plus à démontrer depuis longtemps. Ses effets psychologiques ou encore sur la survenue des maladies cardiovasculaires ont déjà fait l'objet de plusieurs études, tout comme le fait que cet état d'esprit est capable de prolonger l'espérance de vie.

Une nouvelle étude, publiée lundi dans la revue Proceeding of the National Academy of Sciences (PNAS), vient, par son ampleur, confirmer ce phénomène. Après des décennies de recherche sur plus de 70.000 personnes, des chercheurs américains ont déterminé que les personnes de nature optimiste ont davantage de chances de vivre jusqu'à 85 ans, ou plus.

Une longévité accrue de 11 à 15% chez les optimistes

Après avoir rassemblé 69.744 participantes et 1.429 participants, les chercheurs ont demandé à la gent masculine et féminine de remplir un questionnaire pour pouvoir évaluer leur niveau d'optimisme, ainsi que leur état de santé global et leur hygiène de vie, à savoir le type de régime alimentaire suivi, leur consommation de tabac et d'alcool. Les femmes ont été suivies pendant dix ans, tandis que les hommes l'ont été pendant 30 ans.

En comparant les données obtenues dans le cadre de cette étude, les chercheurs se sont rendus compte que les individus les plus optimistes présentaient, en moyenne, une durée de vie plus longue de 11 à 15% que les autres et avaient ainsi plus de chances d'attendre l'âge de 85 ans. Ces résultats ont été confirmés même en prenant en compte l'âge, les facteurs démographiques (le niveau d'éducation, les maladies chroniques, etc.) et l'hygiène de vie (consommation d'alcool, exercice physique, alimentation et suivi médical).

Lire aussi

Des explications encore à éclaircir

Pour l'heure, le lien entre l'optimisme et l'amélioration de la longévité n'est pas tout à fait clair pour les chercheurs. "D'autres études suggèrent que les personnes les plus optimistes pourraient être capable de réguler leurs émotions et leurs comportement de façon à se remettre plus efficacement d'une situation stressante et de difficultés", rapporte l'auteure principale de l'étude, Laura Kubzansky, dans un communiqué. Une étude danoise publiée en 2013 dans le journal de l'American Heart Association, Circulation: Cardiovascular Quality and Outcomes, a par exemple montré qu’après une opération pour des problèmes cardiovasculaires, l’optimisme était associé à de meilleures chances de rémission. Les chercheurs américains considèrent d'autre part que les personnes qui voient la vie en rose ont tendance à adopter des habitudes de vie plus saines, ce qui contribuerait à augmenter leur espérance de vie. D'autres études restent encore à mener pour le vérifier.

Pour Lewina Lee, l'une des co-auteurs, cette étude présente néanmoins "un grand intérêt pour la santé publique car elle suggère que l'optimisme est l'un de ces atouts psychosociaux susceptible de prolonger la durée de la vie humaine". "Fait intéressant, l'optimisme peut être travaillé à l'aide de techniques ou de thérapies relativement simples", ajoute-t-elle.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter