3 bonnes raisons de guetter "Les Heures Sombres" avec Gary Oldman

DirectLCI
PREVIEW - Dans "Les Heures Sombres", en salles le 3 janvier prochain, le Britannique Joe Wright met en scène Gary Oldman dans la peau de Winston Churchill. Un film historique pas tout à fait comme les autres, l’un des premiers grands rendez-vous ciné de 2018.

Et si, par la force des mots, Winston Churchill avait sauvé le monde ? C’est l'idée audacieuse, et pas si saugrenue, développée par Les Heures Sombres, le nouveau film de Joe Wright, le réalisateur de Reviens-moi et Anna Karénine. Le portrait intimiste, aussi, d’un homme de pouvoir iconique interprété par un Gary Oldman bluffant de vérité...

Parce que c’est un film de guerre atypique

Nous sommes en mai 1940 lorsque Winston Churchill est nommé Premier ministre. Alors que les soldats britanniques meurent les uns après les autres sur la côte normande, ce politicien rompu aux jeux de pouvoir de Westminster va devoir faire un choix crucial. Négocier avec l’ennemi nazi ? Ou résister coûte que coûte ? Avec Les Heures Sombres, Joe Wright signe la version "off" du Dunkerque de Christopher Nolan, reconstituant les coulisses de la Seconde Guerre mondiale avec une précision d’orfèvre jusque dans la reproduction d’un discours au Parlement qui changera le cours de l’Histoire.

Parce que vous ne connaissez pas (vraiment) Churchill

Les Heures Sombres, c’est aussi, et peut-être avant tout le portrait d’un homme dont les livres d’histoire n’ont souvent retenu que la silhouette rondelette, le cigare et les colères monumentales. C’était aussi un mari et père aimant mais peu présent, en proie à de graves crises de dépression et capable de disparaître pendant des heures pour ruminer son malheur. Ou prendre le pouls du peuple britannique auquel il a voué toute son existence. Le film de Joe Wright entretient le mythe en l’humanisant avec un regard mi-amusé, mi-fasciné. Mais jamais complaisant.

En vidéo

Les Heures sombres : l'extrait Winston et le Roi

Parce que Gary Oldman est méconnaissable

Du Dracula de Coppola à la saga Harry Potter en passant par Le Cinquième Elément de Luc Besson, l’acteur britannique a le goût du déguisement jusqu’à l’extrême. Il repousse ici les limites grâce au travail hallucinant de l’artiste japonaise Kazuhiro Tsuji. Les maquillages surréalistes de Men in Black, Benjamin Button, Hellboy ou encore Looper, c’est lui. Retiré des plateaux depuis le début de la décennie, il a repris du service à la demande de Gary Oldman. A la clé, une transformation jamais vue, qui a nécessité plus de 200 heures de travail. Et permet à la star britannique de décrocher, à 59 ans, une nomination méritée à l'Oscar du meilleur acteur.

En vidéo

Gary Oldman dans la peau de Churchill : "Au début j'ai dit non !"

>> Les Heures Sombres, de Joe Wright. Avec Gary Oldman, Kristin Scott-Thomas, Ben Mendelsohn. En salles le 3 janvier 2018.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter