"50 Nuances de Grey" : les scènes de sexe en danger

"50 Nuances de Grey" : les scènes de sexe en danger

DirectLCI
CENSURE – Craignant qu'elle soit interdite aux moins de 17 ans aux Etats-Unis, les producteurs de "50 Nuances de Grey" envisageraient de couper plusieurs scènes de sexe de l'adaptation du roman d'E.L. James. Un sacrilège pour les fans ?

50 Nuances de Grey, si vous avez manqué le début, raconte l'histoire d'amour entre Christian Grey, un riche homme d'affaires aux tendances sado-maso, et Anastasia Steele, l'étudiante vierge venue l'interviewer. La trilogie, qui s'est vendue à plus de 90 millions d'exemplaires à travers le monde, a rapidement attiré l'attention d'Hollywood, par l'odeur du dollar alléchées. En France, les trois romans se sont vendus à 1,8 millions d'exemplaires en 2013.

Produite sous l'égide d'Universal, l'adaptation est en cours de réalisation au Canada depuis décembre. Derrière la caméra, la Britannique Sam Taylor-Johnson. Devant, son compatriote Jamie Dornan et l'Américaine Dakota Johnson. Jusqu'ici, les premières images de tournage présentaient le couple tout habillé. Pour le reste... Le trio aurait déjà filmé l'essentiel des scènes de sexe, très explicites. Trop ? D'après le site spécialisé Totalfilm , le studio envisagerait d'en couper une partie pour éviter une interdiction aux moins de 17 ans aux Etats-Unis.

"Une image vaut des milliers de mots"

La nouvelle a de quoi surprendre lorsqu'on se rappelle que la cinéaste avait promis de ne pas édulcorer les pages de l'écrivain. Sauf qu'en se privant du jeune public qui constitue le gros des spectateurs en salles outre-Atlantique, Universal risquerait de ne pas atteindre ses objectifs au box-office. Un sacré dilemme... Et potentiellement une grosse déception pour les fans "hardcore" des romans. Aux Etats-Unis, 50 Nuances de Grey est attendu sur les écrans le 13 février prochain.

Ces révélations sont à mettre en parallèle avec les déclarations du producteur Michael De Luca. Depuis le Festival de Sundance, l'intéressé a évoqué pour le Hollywood Reporter sa vision de l'adaptation très attendue. "Le film ne peut pas être aussi explicite que le livre", affirme-t-il. "Le livre est explicite par nature puisque l'auteur voulait entrer dans la tête d'Anastasia, le personnage principal, et détailler son expérience. D'un point de vue littéraire, c'était nécessaire. Mais avec un médium visuel comme le cinéma, une image vaut des milliers de mots".

Et vous, qu'en pensez-vous ? Espérez-vous une adaptation aussi explicite que les livres ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter