Angelina Jolie : "Quand ils m'ont vu la première fois en "Maléfique", mes enfants ont eu peur de moi"

CINÉMA
DirectLCI
RENCONTRE - Angelina Jolie incarne "Maléfique", la célèbre méchante de "La belle au bois dormant" dans l’adaptation en live action du dessin animé Disney, diffusée ce jeudi soir sur M6. L'occasion pour la comédienne de nous faire quelques confidences...

Maléfique, c'est l'adaptation cinématographiques des aventures de la cruelle sorcière de "La Belle au Bois Dormant". Un rôle en or pour Angelina Jolie, couronné par plus de 785 millions de dollars de recettes au box-office. Lors de la sortie du film, nous avions rencontré la comédienne à Paris, à l'époque encore en couple avec Brad Pitt. Morceaux choisis...


JOUER L’EXTRAVAGANCE
"Quand j’étais enfant, c’était ma méchante préférée. Je la trouvais élégante et mystérieuse mais j’en avais aussi très peur. D’un point de vue d’actrice, Maléfique est un personnage fun et complexe : elle a une personnalité entière, extravertie, et il fallait assumer sa théâtralité sans la rendre grotesque. C’était un équilibre difficile à trouver, pour la voix notamment : j’ai essayé d’imiter l’originale mais ça ne collait pas. J’ai ensuite observé des actrices de théâtre et testé de nombreuses choses avec mes enfants jusqu’à ce que je trouve la voix qui les fasse hurler de rire."

VEHICULER UN MESSAGE
"Ce genre de film doit être une échappatoire pour les enfants mais doit aussi leur transmettre quelque chose. Maléfique leur apprend qu’il faut se méfier des apparences et comprendre l’origine du mal pour le contrer. Au début du film, Maléfique est positive, lumineuse, tournée vers les autres et la protection de la nature. Et puis, un évènement se produit qui fait tout basculer. Les enfants pourront s’identifier à elle et comprendre ce que l’on ressent lorsque l’on est rejeté, persécuté, marginalisé."

ASSUMER LE LOOK
"Le jour où nous tournions la célèbre scène où Maléfique jette le sort à Aurore, avec cette robe noire, sa cape, ses cornes et son bâton, j’étais comme une gamine qui s’amuse avec son déguisement. Et ce, malgré un certain inconfort : les lentilles me faisaient mal, mon sceptre se coinçait dans ma cape et je cognais mes cornes partout. Quand ils m’ont vu la première fois en costume, mes enfants ont eu peur de moi. J’ai du les faire assister à une séance de maquillage afin qu’ils voient que ce n’était qu’un jeu."

TOURNER AVEC SA FILLE
"Brad et moi n’avons jamais souhaité que nos enfants soient acteurs. Nous ne les en empêcherions pas cependant. Nous avons auditionné beaucoup de fillettes pour jouer la jeune Aurore mais elles pleuraient toutes en me voyant en costume et refusaient que je leur parle. La seule qui me regardait avec les yeux de l’amour, ce qu’exigeait le personnage, c’était Vivienne, ma propre fille. Mais ça n’a pas été de tout repos et son père et moi l’avons coachée : ça l’amusait au début de jouer la princesse mais c’était une toute autre histoire quand il fallait refaire les prises."
 

En vidéo

Bande-annonce Maléfique

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter