Après "Drive", Nicolas Winding Refn revient à Los Angeles pour "The Neon Demon"

CINÉMA

BAD BOY – Après le carton de "Drive", et l'échec de "Only God Forgives", le réalisateur danois prépare "The Neon Demon", un film d'horreur dont l'héroïne sera une femme "à la beauté vicieuse".

Nicolas Winding Refn, réalisateur misogyne? Allons donc ! Si le réalisateur danois adore ses héros un brin schizo, et pas très doués pour les relations avec le sexe opposé, c'est bel et bien une femme qui sera le personnage principal de son prochain film, baptisé The Neon Demon. "Un matin, je me suis réveillé et j'ai réalisé que j'étais à la fois entouré et dominé par les femmes", déclare l'intéressé dans les colonnes de Variety. "Etrangement, j'ai ressenti l'urgence de faire un film d'horreur à propos de la beauté la plus vicieuse".

Trois ans après l'excellent Drive avec Ryan Gosling, qui lui avait valu le prix du jury à Cannes, et son premier grand succès au box-office, NWR devrait une nouvelle fois tourner à Los Angeles. "Après y avoir fait Drive, et être tombé fou amoureux de l'électricité de cette ville, je savais que je devrais y retourner pour raconter l'histoire de The Neon Demon."

Un cinéaste amoureux de Los Angeles... et de la France

Le tournage devrait débuter début 2015, pour une sortie prévue en 2016. Aucun comédien n'a été officiellement choisi pour le moment. Le cinéaste devrait faire appel à ses fidèles, le monteur Matthew Newman et le musicien Cliff Martinez tandis que la photo sera assurée par Philippe Le Sourd, dont on a pu admirer le travail sur The Grandmaster, de Wong Kar-Wai.

Comme Only God Forgives, son film précédent , The Neon Demon sera co-produit par les sociétés françaises Wild Bunch et Gaumont. Le cinéaste danois semble entretenir une belle histoire d'amour avec notre pays puisqu'il devrait réaliser Barbarella, une série télé, elle aussi produite par la Gaumont, que diffusera Canal +.

Lire et commenter