"Avatar" un vulgaire plagiat ? La justice donne encore raison à James Cameron

"Avatar" un vulgaire plagiat ? La justice donne encore raison à James Cameron

PROCES - Avec 2,7 milliards de dollars de recettes au box-office, record absolu, "Avatar" suscite bien des jalousies. Mercredi, un juge de New York a débouté un artiste anglais, qui estimait que le film de James Cameron s'inspirait de ses travaux pour les groupes de rock progressif des seventies. Explications.

William Roger Dean, un artiste anglais qui affirmait que James Cameron s'était inspiré de 14 de ses tableaux pour concevoir l'univers d'Avatar, vient de voir sa plainte classée sans suite par un juge de New York. Le plaignant réclamait des dommages et intérêts au cinéaste, à sa société de production Lightstorm et au studio 20th Century Fox, estimant que la biosphère de la planète Pandora et plusieurs de ses créatures ressemblaient à s'y méprendre à ses propres créations.

Dans la décision rendue mercredi, le juge Jesse M. Furman souligne que William Roger Dean, 70 ans, auteur de nombreuses pochettes pour les groupes de rock progressif Yes et Asia, avait "recadré, retourné et sorti de leur contextes des images du film" pour les faire ressembler à ses travaux, eux-mêmes manipulés par l'artiste.

Pas le premier procès contre le film

Ce n'est pas la première fois que James Cameron est attaqué au sujet d'Avatar. plus gros succès de l'histoire du cinéma avec 2,7 milliards de dollars de recettes. Ni la première que la justice lui donne raison. En mars 2013, un tribunal de Los Angeles avait retoqué la plainte d'un certain Eric Ryder qui estimait que le film, sorti en 2009, s'inspirait de manière éhontée de sa nouvelle K.R.Z. 2068, dans laquelle "une corporation colonise une planète lointaine à la nature merveilleuse".

Le cinéaste n'est peut-être au bout de ses peines puisqu'il vient de lancer la production de non pas une mais trois suites d'Avatar. La première est attendue sur les écrans en décembre 2016. D'ici là, les fans du cinéaste canadien peuvent découvrir une autre facette de sa personnalité, sa passion pour la plongée, dans le documentaire Deepsea Challenge 3D pour lequel il nous a accordé un entretien passionnant.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la France dépasse le seuil des 70.000 morts

Vaccin Pfizer : les livraisons à l'UE vont être retardées de "trois à quatre semaines"

Impôts : faites-vous partie des bénéficiaires de l'acompte versé ce vendredi ?

"Il va falloir encore tenir" : la réponse de Macron à Heidi, l'étudiante à bout qui l'a interpellé

Covid : quelle est la situation en Guadeloupe ?

Lire et commenter