Beaune 2016 - "Man on High Heels" : Grand Prix pour un flic en talons aiguilles

CINÉMA
DirectLCI
PALMARES - A Beaune, les flics ont fini par ranger leurs armes après quatre journées riches en cinéma. Cette 8ème édition du Festival du Film Policier s’est soldée ce samedi soir par le sacre ultra mérité du superbe polar LGBT "Man on High Heels" du sud-coréen Jang Jin.

Le jury du 8ème Festival International du Film Policier de Beaune, présidé par l’actrice et réalisatrice Sandrine Bonnaire, ne s’est pas trompé en décernant son Grand Prix à Jang Jin pour l’enthousiasmant Man on high heels. Ce long métrage sud-coréen, qui succède à Victoria de Sebastian Schipper et qui sortira le 13 juillet, emprunte et s’amuse avec les codes du polar pour aborder une thématique universelle : celle de la quête identitaire. Ici, le héros, un flic dur à cuir au corps recouvert de cicatrices et au passé douloureux, piste un gros calibre de la mafia tout en nourrissant, en secret, le désir de devenir une femme. Son périple à la fois déchirant et flamboyant a également enchanté le jury de la Critique, qui l’a plébiscité à son tour. 

Des films et des livres

Pour sa part, le Prix du Jury a été octroyé ex aequo à Desierto du Mexicain Jonas Cuaron (fils d’Alfonso) et Diamant Noir du Français Arthur Harari. Le premier, prévu pour le 13 avril, relate la chasse à l’homme atroce menée par un redneck bouseux pour éliminer des immigrants clandestins, parmi lesquels figure le comédien Gael Garcia Bernal. Le second, à découvrir dès le 8 juin, plonge le spectateur à Anvers, au coeur d’une famille de diamantaires où la vengeance est un plat qui se mange froid. Le prix spécial police, chapeauté par l’écrivaine et commissaire honoraire Danielle Thiéry, a d’autre part été remis à Fritz Bauer, un héros allemand de Lars Kraume, lequel revient sur la traque du criminel de guerre nazi Adolf Eichmann.

L’étonnant long métrage Coup de chaud de Raphaël Jacoulot, sorti au cinéma le 12 août dernier, s’est enfin vu attribuer le Prix Claude Chabrol, récompense créée en hommage au cinéaste français, qui fut président du jury à Beaune lors de la première édition du festival. A noter également que la manifestation a fait, comme pour chacune de ses éditions, la part belle aux oeuvres littéraires. Dominique Manotti (Or Noir) et François-Henri Soulié (Il n’y a pas de passé simple) ont ainsi respectivement reçu le Grand Prix du Roman Noir Français et le Prix du Premier Roman Policier. Au rayon étranger, l’auteur chilien Boris Quercia a été célébré pour son thriller Tant de chiens. Voilà qui en fait des films et des livres à savourer dès que possible.  

A LIRE AUSSI >> Beaune 2016 : notre interview de Sandrine Bonnaire, présidente du jury
Lire et commenter