Benoît Poelvoorde dément arrêter le cinéma

Benoît Poelvoorde dément arrêter le cinéma

OUF - Il va bien, et il n'arrête pas le cinéma. Interrogé lundi à Paris, dans le cadre de la promo du film "Trois coeurs", Benoît Poelvoorde a démenti mettre un terme à sa carrière d'acteur.

Ah ces journalistes ! Depuis dimanche, la presse relate une interview à Sud Info au cours de laquelle Benoît Poelvoorde aurait annoncé son intention de mettre un terme à sa carrière d'acteur. "Le cinéma, c'est usant, je suis un peu à bout, fatigué. C'est un métier qu'il faut faire avec enthousiasme, sinon ça ne marche pas, et là j'en ai marre. Pour moi, c'est devenu un travail", déclarait le comédien.

"Je faisais Dieu fatigué"

Ce lundi, l'intéressé a démenti en bloc, lors d'une interview filmée au site Allociné pour la promo du film de Benoît Jacquot, Trois cœurs. "Ca a été mal interprété, j'ai déconné", affirme-t-il. "Je faisais une interview avec deux journaliste où je jouais à être Dieu, et j'ai fait Dieu fatigué. Evidemment Dieu est fatigué puisqu'il est sollicité tout le temps. Moi je ne suis pas fatigué. Enfin si. J'ai bossé deux ans sans m'arrêter, je vais prendre des vacances. Mais je n'arrête pas ma carrière".

Benoît Poelvoorde raconte que depuis l'annonce de sa vraie fausse retraite, il a reçu une multitude de textos de proches et de gens du métier. "Accroche-toi", disait l'un, "courage mon vieux", disait un autre. C'est son voisin qui l'a averti du buzz... et l'a poussé à vérifier de lui-même sur Internet. Bref que ses fans se rassurent, le sosie de Cloclo dans Podium ne devrait pas disparaître des écrans de sitôt.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : surmortalité de 9% en France en 2020 par rapport à 2019

Vaccination : c'est parti pour la prise de rendez-vous en ligne sur le site Sante.fr

Impôts : faites-vous partie des bénéficiaires de l'acompte versé ce vendredi ?

Les alertes neige sont levées, un département en vigilance crues

Virus "le plus dangereux du monde" créé par l'Homme : que sait-on de cette une de "Sciences et Avenir" ?

Lire et commenter