Box-office : pourquoi "Avengers : Infinity War" bat tous les records (et ce n'est pas près de s'arrêter)

CINÉMA
DirectLCI
MONEY MONEY – Avec plus de 250 millions de dollars de recettes ce week-end, "Avengers : Infinity War"a réalisé le meilleur démarrage de l’histoire du cinéma aux Etats-Unis. Un triomphe qui est en grande partie le fruit d'une stratégie de longue date. Explications.

Désolé les Jedi… En 2015, "Le Réveil de la Force" fêtait le retour de la saga "Star Wars" en fanfare avec le meilleur démarrage de l’histoire aux Etats-Unis. Un score vertigineux de 248 millions de dollars de recettes qui vient d’être battu ce week-end par une autre franchise détenue par Disney. "Avengers : Infinity War", nouvelle réunion des superhéros Marvel, a en effet engrangé 250 millions de dollars de recettes en trois jours, dépassant les prévisions des spécialistes du box-office américain qui misaient sur une fourchette entre 190 et 235 millions de dollars.


Hors des Etats-Unis, dont la France, le film des frères Russo ("Captain America : le soldat de l'hiver", "Captain America : Civil War") a déjà engrangé 380 millions de dollars la semaine dernière, pour un cumul de 630 millions de dollars de recettes. Et il ne sortira en Chine que le 11 mai prochain ! Autant dire qu’il est bien parti pour devenir le plus gros succès de la saga. Le premier opus, "Avengers" (sorti en 2012) totalise 1.5 milliard de recettes tandis que "Avengers : l’ère d’Ultron", en 2015, en a engrangé 1.4 milliard. Rappelons que le plus grand succès de tous les temps, "Avatar" de James Cameron, sorti en 2009, culmine à 2.7 milliards de recettes.

Ces scores affolants s’expliquent en grande partie par un bouche-à-oreille globalement favorable. "Avengers : Infinity War" a en effet permis aux salles américaines de battre leur record de chiffre d’affaires samedi et dimanche, avec respectivement 83 millions et 61 millions de dollars. Sur le site de référence Rotten Tomatoes, le face-à-face entre la bande à Iron Man et le supervilain Thanos totalise 84% d’avis positifs chez les critiques de cinéma. Et surtout 93% d’avis positifs auprès des spectateurs. 


L’attente autour de ce blockbuster annoncé dès 2014 est un autre facteur de ce succès. Pour David Hollis, responsable de la distribution chez Disney, cité par "The Hollywood Reporter", ce triomphe est tout sauf un hasard. Il serait même le fruit d’une stratégie mûrement réfléchie. "Marvel a passé dix ans à créer attentivement et méthodiquement un univers de personnages, de mondes et d’histoires qui convergent vers ce film", explique-t-il. "Ils ont ainsi crée un événement comme l’industrie du cinéma n’en avait jamais vu."

"Avengers : Infinity War" est en effet le 19e volet de l’Univers Cinématographique Marvel, initié en 2008 avec lron Man, de Jon Favreau. Sous l’impulsion de Kevin Feige, le patron de Marvel Studios, les différents films produits se répondent et se complètent, puisant dans les innombrables bande-dessinées dont les personnages sont issus. De quoi engendrer une véritable addiction. Avant la sortie du film des frères Russo, les 18 précédents cumulaient 14 milliards de dollars de recettes dans le monde. 


Autant dire que Disney ne doit pas regretter d’avoir acheté Marvel Entertainement, la maison mère, en 2009 pour la bagatelle de 4 milliards de dollars. Et ce n’est pas terminé : d’ici "Avengers 4", dont la sortie est prévue le 1er mai 2019 en France, les fans pourront découvrir "Ant-Man et la Guêpe", le 18 juillet prochain et "Captain Marvel" le 8 mars 2019. Des personnages qui s’inviteront l’été prochain à Disneyland Paris dans une série de spectacle intitulé "L’été des superhéros Marvel". Avant la construction d’un parc dédié à Marne-la-Vallée, annoncé en février dernier.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter