Box-office : Sandrine Kiberlain a plus de fans que Gaspard Ulliel

Box-office : Sandrine Kiberlain a plus de fans que Gaspard Ulliel

SUCCES – Et encore une comédien en tête du box-office. "Elle l'adore", avec Sandrine Kiberlain, a devancé mercredi "Saint-Laurent" de Bertrand Bonello dans les salles françaises.

Elle l'adore, le premier film de Jeanne Herry, avec Sandrine Kiberlain , a réalisé le meilleur démarrage mercredi parmi les nouveautés de la semaine. Avec 34 964 entrées, il devance le Saint-Laurent de Bertand Bonello, avec Gaspard Ulliel , qui doit se contenter de 26 614 entrées. C'est beaucoup moins que le Yves Saint-Laurent de Jalil Lespert avec Pierre Niney, qui avait attiré 78 131 spectateurs le jour de sa sortie, le 8 janvier dernier. Pour Sandrine Kiberlain, qui joue une fan, prête à tout pour le chanteur joué par Laurent Laffite, c'est un nouveau succès après Neuf mois ferme, le film de et avec Albert Dupontel qui lui a valu l e César de la meilleure actrice cette année .

Déception pour Avant d'aller dormir avec Nicole Kidman

C'est assez rare pour le signaler : trois films français ont squatté mercredi le trio de tête des nouveautés. Brèves de comptoir, de Jean-Michel Ribes, complète le podium, avec 16 316 entrées. Il devance le thriller anglais Avant d'aller dormir, avec Nicole Kidman et Colin Firth . Cette adaptation du best seller de S.J. Watson, paru en France chez Sonatine, doit se contenter de 14 937 spectateurs. Déception également pour Get on up, le biopic de James Brown, qui totalise seulement 11 545 entrées.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Les vaccins Pfizer ont-ils plus d'effets indésirables qu'AstraZeneca ?

Déconfinement : les pistes du gouvernement

Mise au point du Dr Kierzek à propos de la déclaration du PDG de Pfizer sur la nécessité de recevoir une troisième dose de vaccination

Résistance au vaccin, circulation en France, létalité : 3 choses à savoir sur le variant brésilien

La comédienne britannique Helen McCrory ("Harry Potter", "Peaky Blinders") est décédée à l’âge de 52 ans

Lire et commenter