Bryan Cranston : de "Breaking Bad" à "Infiltrator"

CINÉMA
SORTIE - Après avoir conquis le monde en incarnant le trafiquant de drogue Walter White dans la série "Breaking bad", l'acteur américain Bryan Cranston passe du côté des forces de l'ordre dans "Infiltrator" avec une périlleuse mission: infiltrer l'entourage du roi de la cocaïne, Pablo Escobar. En salles ce mercredi.
"Pablo Escobar est une légende. Une figure emblématique qui dégage quelque chose de tabou". Bryan Cranston

Dans Infiltrator, Bryan Cranston est l'agent des douanes Robert Mazur qui, avec son coéquipier incarné par John Leguizamo, se fait passer à Miami pour un homme d'affaires blanchissant de l'argent sale afin de pénétrer l'organisation du patron colombien de la drogue. Leur objectif: s'attaquer à sa fortune et aux banquiers complices. Pour cela, ils doivent gagner la confiance de l'un des lieutenants d'Escobar chargé de blanchir des millions de dollars tirés du trafic de drogue, dans cette ville clinquante du sud-est des Etats-Unis.

"D'un côté il a inspiré une peur et une méfiance profondes, de l'autre il a aussi fait de grandes choses pour son pays", relève Bryan Cranston. "Beaucoup de gens ne savaient pas quoi penser de lui mais, au final, sa méchanceté dépassait sa bonté et c'est ce qui fait les bonnes histoires". Et l'acteur américain sait de quoi il parle. 

Ses aventures sous les traits de Walter White, le baron de la méthamphétamine dans Breaking Bad, ont séduit des millions de téléspectateurs jusqu'au dernier épisode, diffusé en 2013. Ce rôle lui a procuré une célébrité internationale et rapporté de nombreux prix. "Nous aimons tous les histoires de gangsters", dit l'acteur. "Les histoires où quelqu'un part de rien puis, en s'appuyant sur la force ou l'intelligence, ou tous les moyens possibles, arrive à s'emparer du pouvoir. C'est en fait un peu le rêve américain".

Au-delà des faits historiques, Infiltrator explore le chemin émotionnel que doit parcourir un agent infiltré, pour parvenir à gagner la confiance de criminels tout en maintenant la distance nécessaire. "L'attrait de ce film, c'est la sophistication de ses personnages. On n'est pas toujours gentils, on n'est pas toujours méchants", poursuit Bryan Cranston, dont le personnage navigue entre les dilemmes moraux. Dans ce film en salles ce mercredi, il confirme sa prédilection pour l’ambiguïté. Il faut le voir pour le croire.

Lire aussi

En vidéo

Diane Kruger dans "The Infiltrator" : "Je trouve l'histoire de Pablo Escoblar complètement fascinante"

En vidéo

Infiltrator : la bande-annonce du film avec Bryan Cranston et Diane Kruger

Et aussi

Lire et commenter