Camille Chamoux, une "Gazelle" bien dans ses baskets

Camille Chamoux, une "Gazelle" bien dans ses baskets

DirectLCI
RENCONTRE - Sur scène avec son deuxième one woman show, elle squatte également le haut de l’affiche dans "Les Gazelles", comédie drôle et pertinente qu’elle coscénarise.

"Bridget Jones, c’est fini. Les filles ne rêvent pas de mariage en regardant des films débiles et en s’empiffrant de glace sur leur canapé." Camille Chamoux en a ras le bol des clichés et leur tord (quasiment) le cou dans Les Gazelles, comédie de Mona Achache qu’elle coscénarise et dont elle tient le premier rôle. "Ce n’est pas un film girly ! C’est une comédie d’auteur 100% féminine qui dresse l’état des lieux des relations hommes-femmes à travers les tribulations d’un groupe de filles affranchies des diktats de la société."

Parmi elles, Marie, trentenaire lancée dans la jungle du célibat après avoir quitté son amour d’adolescence. "C’est un personnage adapté de mon premier one woman show Camille Attaque", explique Camille Chamoux, ex-chroniqueuse de Faites entrer l’invité sur Europe 1 et petit rôle récurrent dans Clem sur TF1. "L’idée est d’explorer la vie d’une néo célibataire qui découvre la suspicion qu’engendre son statut mais qui réalise aussi que l’amitié est une cellule aussi solide que le couple ou la famille pour s’en sortir". Audrey Fleurot, Naidra Ayadi, Joséphine de Meaux et Anne Brochet jouent ainsi les copines fêtardes, soudées et parfois désespérées de l’héroïne des Gazelles.

"Enfant, je voulais être actrice ou journaliste"

Un Sex and the city made in Paris ? "Ca se rapprocherait plutôt de la série Girls. Nous allons au bout des situations dans tout ce qu’elles ont de pathétique ou d’humiliant. L’humour naît de cela et de l’identification : c’est inspiré du réel à 200%. Enfant, je voulais être actrice ou journaliste et je m’efforce aujourd’hui d’associer les deux en faisant des ponts entre l’intime et le sociologique dans ce que j’écris."

Actuellement au Théâtre du Petit Saint Martin avec son second one woman show Née sous Giscard, elle tire ainsi le portrait de la génération X ( la sienne) accroc aux brocantes, à Michèle Torr et au formica . A l’instar des Gazelles, sens aigu de l’observation et humour gentiment trash font mouche malgré quelques baisses de rythme. Lesquelles sont compensées, dans les deux cas, par le naturel et la folie douce de cette actrice et plume prometteuse pour la comédie française.

Plus d'articles

Lire et commenter