Carrie Fisher : "J'aimerais qu'on surprenne Princesse Leia en train de cuisiner avec ses cheveux"

CINÉMA
DirectLCI
CONFESSIONS - A l'occasion d'un festival de littérature au Pays de Galles, la comédienne américaine n'a pas pu s'empêcher de répondre à quelques questions sur son come-back dans la saga "Star Wars", 30 ans après sa dernière apparition. Et même à des interrogations d'ordre esthétique.

Elle restera à jamais associée au personnage de la Princesse Leia dans Star Wars. Ça tombe bien : Carrie Fisher s'apprête à endosser à nouveau son costume favori pour le prochain volet dirigé par J. J. Abrams, attendu en salles pour fin 2015. Alors que le tournage a commencé en mai à Londres, l'actrice californienne est sortie de son silence à l'occasion du festival de Hay. "On était tous un peu cramés, ça fait du bien de réaliser qu'on n'est pas la seule", a confié la comédienne au sujet de ces retrouvailles, 30 ans après la sortie du Retour du Jedi. C'est vraiment unique de se retrouver tous dans la même pièce, je ne crois pas que le casting d'Autant en emporte le vent organise ce genre de réunions."

Après des années à combattre ses propres démons, Carrie Fisher entend repartir sur de nouvelles bases. "Je vais tout faire pour que Princesse Leia soit la mieux possible, moins britannique je pense. J'avais choisi un accent qui me donnait un air prétentieux et qui sonnait faux." Et sa fameuse coiffure, sorte de macarons tourbillonnants ? "Il y aura forcément des crises de fous rires quand je la referai. J'ai supplié l'équipe de la garder en la teignant en gris. J'aimerais qu'on surprenne mon personnage en train de cuisiner avec ses cheveux, telle une mamie Leia."

Rendez-vous sur la planète shopping ?

L'actrice américaine en a profité pour glisser certaines révélations étonnantes. "J'ai toujours regretté de ne pas avoir le personnage de Han Solo (Harrison Ford). Quand j'ai lu le script pour la première fois, j'ai pensé que c'était exactement le ton à adopter, ironique et sarcastique. J'ai toujours l'impression que Leia est soit irritée, soit inquiète, soit désobligeante. Et ce ne sont pas des sentiments faciles à jouer, estime Carrie Fisher, pour qui son meilleur souvenir restera le moment où elle a tué l'alien Jabba le Hutt.

Concernant le mystère qui entoure cette nouvelle trilogie, Carrie a également un avis bien tranché. "Nous ne sommes pas censés en parler ou je risque d'avoir des problèmes. Ils ont rendu tout cela vraiment secret, comme s'il s'agissait du bombardement des plages de Normandie", a-t-elle confié à l'antenne de la BBC. La quinquagénaire s'est tout de même octroyée quelques libertés. "Je l'ai toujours dit, l'endroit où je veux que la princesse Leia se rendre brièvement est la planète shopping. Nous avons fait toutes ces choses très viriles avec des pistolets et des sabres lasers, maintenant il est temps de s'y rendre pour se faire faire les ongles." Réponse dans quelques mois.

Sur le même sujet

Lire et commenter