Cate Blanchett, une actrice engagée pour présider le Festival de Cannes

CINÉMA
CINÉMA - L'actrice australienne Cate Blanchett a été désignée jeudi matin pour présider la 71e édition du Festival de Cannes. Une actrice aux deux Oscars et très engagée contre le harcèlement sexiste et sexuel à Hollywood. Elle est la 12e femme à occuper ce poste prestigieux.

Le choix est symbolique. Du 8 au 19 mai 2018, c'est l'actrice australienne Cate Blanchett qui sera la présidente du jury du 71e Festival de Cannes. Symbolique car après une année marquée par l'affaire Weinstein et la libération de la parole autour des actes de harcèlement sexuel, à Hollywood et partout ailleurs, c'est donc une personnalité engagée pour les droits des femmes qui sera le visage de la compétition phare du cinéma.


"Je viens à Cannes depuis des années comme actrice, comme productrice, pour les soirées de gala et pour les séances de compétition, pour le Marché même. Mais je ne suis encore jamais venue pour le seul plaisir de profiter de la corne d'abondance de films qu'est ce grand festival" a écrit l'actrice dans un communiqué.


De leur côté, le président du Festival, Pierre Lescure, et son délégué général, Thierry Frémaux, ont assuré : "Nous sommes très heureux d'accueillir une artiste rare et singulière dont le talent et les convictions irriguent les écrans de cinéma comme les scènes de théâtre. Nos conversations, cet automne, nous promettent qu'elle sera une Présidente engagée, une femme passionnée et une spectatrice généreuse."

"Time's up"

Connue pour ses rôles dans "Babel" (Alejandro Gonzalez Inarritu), "Nights of Cup" (Terrence Malick) ou encore "Le Seigneur des anneaux" (Peter Jackson), Cate Blanchett a également été l'une des premières à s'exprimer publiquement sur l'affaire Weinstein, ce producteur accusé de harcèlement, d'agressions sexuelles et de viol par une centaines de femmes. "Tout homme qui se trouve dans une position d'autorité ou de pouvoir et pense avoir le droit de harceler, menacer, ou agresser sexuellement des femmes qu'il rencontre ou avec lesquelles il travaille doit rendre des comptes" avait-elle notamment déclaré lors de l'émission Entertainment Tonight. 

En vidéo

"Time's up" : Cate Blanchett et des actrices s'engagent contre le harcèlement sexuel

Il y a quelques jours, elle a lancé la fondation "Time's up" ("C'est fini") avec d'autres actrices comme Meryl Streep, Ashley Judd et Natalie Portman. Son but : récolter des fonds pour apporter un soutien légal aux femmes et aux hommes victimes de harcèlement sexuel au travail. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Hollywood : le scandale Harvey Weinstein

Lire et commenter