César 2015 : grand favori, "Timbuktu" a tout raflé (ou presque)

César 2015 : grand favori, "Timbuktu" a tout raflé (ou presque)

DirectLCI
RECAP - Le gratin du cinéma français était réuni au Théâtre du Châtelet pour récompenser les meilleures productions de l'année : "Timbuktu" repart avec 7 récompenses dont le César du meilleur film et du meilleur réalisateur.

00h42 : Place au président de la soirée, Dany Boon, pour décerner le dernier prix de la soirée. Il avoue au passage que la cérémonie était un peu longue (sans blague ?). Le César du meilleur film est décerné à "Timbuktu". Le film, oublié par le Festival de Cannes tient sa revanche avec sept récompenses.

00h39 : C'est Guillaume Gallienne qui remet le César de la meilleure actrice, en glissant une petite blague au passage : "et dire que je suis passé à ça de l'avoir, l'année dernière..." référence à "les Garçons et Guillaume, à table". La statuette est décernée à... Adèle Haenel.

00h33 : Le César de la meilleure adaptation est attribué à Cyril Gely et Volker Schlöndorff pour "La Diplomatie".

00h25 : "J'ai l'impression d'être devant un écran et regarder une autre vie en voyant Juliette Binoche et Kristen Stewart me tendre un César". Pierre Niney remporte le César du meilleur acteur pour Yves Saint Laurent. Le jeune homme a une pensée pour Guillaume Gallienne, "l'autre moitié du film mais comme tu as reçu cinq César l'année dernière, celui-là, je le garde pour moi".

0h11 : Après des remerciements très longs de Sissoko (on a espéré très fort que Kanye West débarque sur scène), on change enfin de catégorie pour récompenser le meilleur film étranger : "Mommy" de Xavier Dolan. Malheureusement, le réalisateur n'est pas là pour récupérer son prix. Une petite consolation après la déception de la non-sélection aux Oscar. Nancy Grant et Suzanne Clément sont là en revanche pour palier à l'absence.

23h58 : Ils sont fascinés par les réalisateurs, Guillaume Canet et Nathalie Baye, ce sont eux qui remettent le prix de la meilleure réalisation. "Bravo, quoiqu'il arrive!" Sans surprise, c'est Abderrahmane Sissako qui remporte ce prix. Le sixième de la soirée.

23h50 : Deuxième minute hollywoodienne à Châtelet : Kristen Stewart décroche le César du meilleur second rôle féminin. L'actrice fait l'effort de parler quelques mots en français. Ravissant. Evidemment, la jeune femme à un mot pour Juliette Binoche. "J'ai essayé de faire comme toi, je t'aime, je t'adore". 

23h40 : le meilleur film documentaire est attribué à Emma Luchini et Nicolas Rey pour "La Femme de Rio".

23h25 : minute hollywoodienne et classe américaine au Châtelet : Sean Penn reçoit des mains de Marion Cotillard, la plus américaine des Françaises : le César d'honneur. Dans sa tente/robe Dior, elle vante les mérites de l'acteur américain mais aussi l'homme engagé (les droits homosexuels, l'humanitaire, la Nouvelle Orléans, Haïti... "Sean, la France vous aime".

23h20 : le César du meilleur film documentaire est décerné à Wim Wenders, Juliano Ribeiro Salgado pour Le Sel de la Terre.

23h15 : Petit happening d'Edouard Baer qui décide de créer un film d'action (un voleur dans la salle) en direct live. Ils mobilisent pour ça Jean Rochefort, Pierre Niney, Guillaume Gallienne, Romain Duris et même la ministre de la culture. "J'espère que Luc Besson ne piquera pas mon idée...en Chine ils sont déjà en train de monter le film".

23h03 : Thierry Flamand reçoit le César du meilleur décor pour La Belle et la Bête. Le décorateur en profite pour alerter la ministre de la Culture sur les crédits d'impôt et la fermeture des studios de cinéma en France. Applaudissement de toute la salle. Nadia Ben Rachid remporte le Cédar du meilleur montage pour Timbuktu.

22h50 : Lambert Wilson, Sandrine Kimberlain et Pierre Arditi rendent un vibrant hommage à Alain Resnais devant une Sabine Azema, très émue.

22h43 : L'omniprésent Pascal Elbé est appelé pour remettre le César du meilleur scénario original. Un prix remis à Abderrahmane Sissako et Kessen Tall pour Timbuktu. Et de quatre pour le film ! Les réalisateurs sont émus, la voix est tremblante, Kessen Tall est au bord des larmes.

22h38 : Le César du meilleur costume revient à Anaïs Romand pour son travail Saint Laurent (non, on ne fera pas de blague dessus!)

22h25 : Au tour du César du meilleur espoir masculin décerné par Julie Gayet et Benoît Podalydes. Si Julie Gayet est bien silencieuse, son binôme se lance dans un sonnet sur l'espoir. Le prix est décerné à Kévin Azaïs pour Les combattants. L'acteur remercie la Terre entière de Benoît Podalydes jusqu'aux Frères Lumières : "c'est mon frère qui m'a dit de dire ça, il m'a dit que ça ferait bien !"

22h13 : Joann Sfar (et Laura Smet) est appelé pour remettre le César du meilleur film animation. Le dessinateur-réalisateur en profite pour rendre hommage à Cabu. "Je pensais que le dessin était un métier de planqué", déclare-t-il. Pour la version longue, c'est "Minuscule" qui remporte la mise, tandis que "les Petits cailloux" remporte le César du meilleur court-métrage d'animation.

22h00 : Et de trois pour Timbuktu qui décroche le César de la meilleure bande-originale signée par Amine Bouhafa. Un prix remis par Etienne Daho et Cécile Cassel qui entonnent pour l'occasion, un extrait de "La dernière séance".

21h55 : le César du meilleur acteur dans un second rôle est attribué à Reda Kateb pour Hypocrate. "Je n'ai jamais pensé me trouver sur cette scène un jour, la vue est très belle", déclare l'acteur qui profite de l'occasion pour remercier Jean Rochefort et "prendre la lumière une minute"  

21h50 : Avant de remettre le César du meilleur acteur dans un second rôle par Leila Bekthi et Géraldine Nakache, petit interlude Beyoncé. Deux danseuses derrière un écran se lancent dans une choré endiablée, évidemment ce ne sont pas les actrices pourtant elles entrent sur scène essoufflées !

21h40 : le César du meilleur premier film est décerné au réalisateur Thomas Cailley et au producteur Pierre Guyard pour Les Combattants.

21h38 : Zabou breitman et Pierre Deladonchamps sont appelés pour remettre le César du meilleur premier film. Moment d'auto-congratulations et de petits pics : "c'est courageux de porter cette tenue", commente Pierre "j'espère que vous aurez un César d'honneur avant de mourir"... Zabou réplique : "en attendant moi je ne me fais pas bronzer la b**e dans des films de pédés". (Evidemment, c'est pour rire). 

21h33 : Au tour du César de la meilleure photographieSofian El Fani pour Timbuktu. 

21h25 : Stéphane de Groodt et Alex Lutz sont appelés pour remettre le César du meilleur son. Festival de jeu de mot : "la fine Fleur du gouvernement", "les ingénieurs du son nous tendent des perches...". César décerné à Philippe Welsh, Roman Dymny, Thierry Delor pour Timbuktu.

21h21 : Meilleur espoir féminin : Louane Emera pour la Famille Bélier. La jeune femme hyperventile sur scène en cherchant son prix. Elle a un mot pour les actrices qui n'ont pas gagné et promet de ne pas décevoir les gens qui la soutienne. 

21h15 : Après avoir tenté sa chance avec Kristen Stewart et embrasser (six fois) Charlize Théron devant Sean Penn, il est temps d'annoncer le premier prix à être décerné ce soir celui du meilleur espoir féminin. Prix remis par Cédric Klapisch et Cécile de France (qui jouent au Klapisch Translator). 

21h11 : Après avoir souligné l'exceptionnelle année du cinéma français et applaudit toute la filière cinématographique, Dany Boon déclare la cérémonie des César ouverte ! "C'est parti pour 9 heures de direct", plaisante Edouard Baer.

21h05 : le sketch d'ouverture était déjà un peu lent, heureusement le président de cérémonie prend le relais. L'occasion de parler... de lui et de ses rendez-vous ratés avec les César (et les Molière) : "j'ai été nommé trois fois au César, mais rien". Mode Caliméro on ! 

21h00 : c'est parti pour cette 40e cérémonie des Cesar. Les acteurs ont pris place dans leurs fauteuils rouge. Edouard Baer fait son entrée sur scène sous les applaudissements de la salle. Le maître de cérémonie ouvre la soirée avec une biographique hyper détaillée et hyper décalée sur le gars d'Armentières, Dany Boon, installé au piano.

Ce soir, place au cinéma. Canal + diffuse à partir de 21 heures la quarantième cérémonie des César qui se tient au théâtre du Châtelet. 

On suivra avec grand intérêt les catégories du meilleur film (Yves Saint Laurent, Saint Laurent, Timbuktu...), du meilleur acteur (et le combat Pierre Niney vs Gaspard Ulliel...) mais aussi de la meilleure actrice dans un second rôle, catégorie dans laquelle, ô surprise, on trouve Kristen Stewart pour sa performance dans Sils Maria. L'Américaine a d'ailleurs fait le déplacement.

Autre star hollywoodienne présente lors de la cérémonie ? Sean Penn. Ce dernier recevra un César d'honneur récompensant l'ensemble de sa carrière, une statuette qu'il pourra ranger à côté de ses deux Oscars ("Harvey Milk" et "Mystic River").

La cérémonie est à suivre en direct sur Metronews, une cérémonie qu'on espère moins gênante et plus fun que les années précédentes ! On espère, pour cela, compter sur le talent comique d'Edouard Baer, maître de cérémonie et de Dany Boon, président de la soirée.

Sur le même sujet

Lire et commenter