César 2017 : "Elle" et "Frantz" dominent les nominations aux César

César 2017 : "Elle" et "Frantz" dominent les nominations aux César

RÉCOMPENSES - "Elle" de Paul Verhoeven et "Frantz" de François Ozon dominent les nominations aux César, qui seront remis le 24 février, pour lesquels les actrices Isabelle Huppert et Marion Cotillard et les acteurs Gaspard Ulliel et Omar Sy sont également nommés, a annoncé mercredi l'Académie des César.

Elle, qui vaut à Isabelle Huppert une nomination aux Oscars pour la meilleure actrice, et Frantz sont tous les deux nommés dans onze catégories. Outre ces deux films, Divines de Houda Benyamina, Les Innocentes d'Anne Fontaine, Ma Loute de Bruno Dumont, Mal de pierres de Nicole Garcia et Victoria de Justine Triet sont également en lice pour le César du meilleur film.

Isabelle Huppert face à Marion Cotillard

Gaspard Ulliel pour Juste la fin du monde, François Cluzet pour Médecin de campagne, Omar Sy pour Chocolat, Pierre Deladonchamps pour Le Fils de Jean, Nicolas Duvauchelle pour Je ne suis pas un salaud, Fabrice Luchini pour Ma Loute et Pierre Niney pour Frantz concourent dans la catégorie meilleur acteur.

   

Isabelle Huppert dans Elle, Marion Cotillard dans Mal de pierres, Virginie Efira dans Victoria, Judith Chemla dans Une vie, Marina Foïs dans Irréprochable, Sidse Babett Knudsen pour La fille de Brest et Soko pour La Danseuse sont les sept nommées pour le César de la meilleure actrice. 

Le choix de Roman Polanski pour présider "était un choix indiscutable" pour Alain Terzian

Le choix de Roman Polanski pour présider la 42e cérémonie des César "était un choix indiscutable", a affirmé mercredi à l'AFP Alain Terzian, le président de l'Académie qui n'entend pas "pour l'instant" nommer de successeur au réalisateur franco-polonais. Sous la pression d'associations féministes, le réalisateur de 83 ans, installé en France depuis des années, a renoncé à présider les César, en raison d'une accusation de viol il y a 40 ans d'une mineure américaine. 

"Il a pris la décision souveraine de ne pas donner suite. Le reste appartient à chacun", a souligné M. Terzian, évoquant "l'une des plus grandes figures du cinéma mondial, et reconnu comme tel". "C'était le seul regard que nous devions avoir, le regard sur les artistes et leur travail, ce que nous avons fait", a-t-il insisté. "Je respecte tous les commentaires et je ne m'associe à aucune polémique", a-t-il encore ajouté.
 

Mardi, le réalisateur a annoncé sa décision par le biais de son avocat, après le lancement d'une pétition pour sa destitution sur les réseaux sociaux ainsi qu'un appel au boycott de la cérémonie des César. Cette polémique a "profondément attristé Roman Polanski et atteint sa famille" et il "a décidé de ne pas donner suite à l'invitation" des organisateurs de la cérémonie prévue le 24 février, indique le communiqué de son avocat.

En vidéo

César 2017 : et les nominés sont ...

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : pourquoi le nombre de jeunes en réanimation continue d'augmenter ?

EN DIRECT - Covid-19 : le nombre de patients en réanimation à son plus haut niveau depuis fin novembre

La mort d'Olivier Dassault complique un peu plus la succession à la tête de l'entreprise familiale

Covid-19 : aux États-Unis, les personnes vaccinées peuvent se réunir sans masque

La vaccination obligatoire des soignants "reste une possibilité", rappelle Gabriel Attal

Lire et commenter