"Cézanne et moi" : classique mais raffiné

CINÉMA
ON AIME – Danièle Thompson, la réalisatrice de "Fauteuils d’orchestre", conte l’histoire d’amitié entre Emile Zola et Paul Cézanne dans un (presque) biopic. L’occasion pour Guillaume Canet et Guillaume Gallienne de se donner la réplique, près de 25 ans après leur rencontre. Le résultat n'est pas révolutionnaire mais séduisant.

Ils se connaissent depuis leur apprentissage au cours Florent. Pourtant, ils ne s’étaient croisés sur un plateau de cinéma qu’une fois, pour Narco en 2004. Il aura fallu attendre que Guillaume Gallienne et Guillaume Canet aient respectivement 44 et 43 ans pour que Danièle Thompson leur fasse à nouveau partager l’affiche, pour deux premiers rôles. Et quoi de plus logique qu’une histoire d’amitié pour les comédiens, camarades de longue date ? 


Dans Cézanne et moi, la fille de Gérard Oury leur a proposé d’incarner deux artistes, deux "frères", deux légendes dans son dernier film. L’acteur-réalisateur de Les garçons et Guillaume, à table ! a pris quelques cours de peinture pour saisir la palette de Cézanne, impressionniste mal-aimé de son vivant, caractériel, infidèle. Son partenaire, lui, s’est plongé dans les œuvres de Zola et s’est lesté de quelques kilos pour camper l’auteur acclamé de J’accuse, L’assommoir et Germinal.

Une histoire universelle

Complices depuis leur adolescence à Aix-en-Provence, le précurseur du cubisme, issu d’une famille bourgeoise, et l’auteur, ayant grandi sans le sou, seront inséparables pendant des années. Jusqu’à ce que la publication de L’œuvre, dans lequel Cézanne crut reconnaître son portrait peu flatteur, vienne détruire leur lien, déjà abimé par des jalousies et des rancoeurs privées et professionnelles. 


En déroulant cette amitié de 35 ans, finalement banale,  presque comme les autres, c’est une histoire universelle, au-delà du biopic, que nous conte la réalisatrice de Fauteuils d’orchestre. Laquelle a accordé un soin tout particulier à la reconstitution : décors et costumes d’époque sont particulièrement élégants. Et si la mise en scène et la narration restent assez classiques, le duo d’acteurs, très investi, et l’intérêt même de cette amitié méconnue captivent. Pédagogique et raffiné, à défaut d’être original.

En vidéo

"Cézanne et moi", l’amitié entre Cézanne et Zola à l’écran

Lire aussi

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter