"Confident royal" : l’extraordinaire amitié entre la reine d’Angleterre et un employé indien

DirectLCI
PREVIEW – Après avoir conté les vies du cycliste Lance Armstrong et de la castafiore Florence Foster Jenkins dans ses deux derniers films, Stephen Frears s’intéresse à une autre histoire vraie. Dans "Confident Royal", en salles le 4 octobre, le réalisateur anglais revient sur l’affection que la reine Victoria portait à l’un de ses serviteurs venu d’Inde.

Les têtes couronnées semblent fasciner Stephen Frears. Onze ans après avoir brossé le portrait d’Elizabeth II dans The Queen pour lequel Helen Mirren avait gagné l’Oscar, le cinéaste britannique s’intéresse à Victoria, souveraine de 1837 à 1901 dont il ne retrace cependant pas l’histoire. Confident royal se concentre en effet sur un épisode de sa vie : au moment du jubilé qui commémorait son demi-siècle de règle, la reine se prit en effet d’amitié pour un Indien, envoyé au Royaume-Uni pour lui remettre un cadeau de son pays, alors colonie britannique. 


Malgré leurs différences de culture, d’âge et de religion, ils se lièrent très vite, se vouant respect et loyauté mutuels malgré toutes les intrigues de la cour pour les séparer. La reine, alors blasée par ses obligations, retrouvera même le sourire grâce à ce compagnon inattendu, l’ouvrant sur un autre univers. Dès son arrivée en Grande-Bretagne, cet homme, Abdul Karim, tiendra d’ailleurs un journal qui servira de base au livre de Shrabani Basu Victoria & Abdul: The True Story of the Queen's Closest Confidan, lui-même devenu principale source d’inspiration de ce long-métrage. 

En vidéo

"Confident Royal" : Judi Dench irrésistible dans un extrait du nouveau film de Stephen Frears

Pour incarner ce duo, le réalisateur a fait appel à l’une des grandes dames du cinéma anglais, Judi Dench qui avait déjà interprété Victoria dans La Dame de Windsor en 1997. "Cet aspect et ce passage de sa vie étaient totalement inédits. C’est totalement différent d’un rôle du répertoire que vous reprenez des années après, en espérant dans l’intervalle avoir compris certains raffinements qui ont pu vous échapper et surtout avoir acquis les outils nécessaires pour donner une meilleure interprétation. Non, ici il s’agit d’un nouvel aspect d’une personne réelle qui a mûri et évolué." explique la comédienne qui donne la réplique à Ali Fazal, acteur aperçu dans Fast and Furious 7, qui tient son premier grand rôle ici. Si vous voulez découvrir ce tandem insolite, rendez-vous dans les salles le 4 octobre ! 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter