De "Madame Doubtfire" à "Will Hunting", cinq scènes cultes de Robin Williams

CINÉMA
DirectLCI
NOSTALGIE - Connu pour sa gouaille autant que par l'émotion qu'il apportait à chacun de ses rôles, Robin Williams, mort lundi à Tiburon, Californie, ne pouvait laisser indifférent. Retour sur sa carrière en cinq scènes inoubliables.

"Good morning Vietnam"(1987)
En animateur de radio déjanté dans un régiment américain installé à Saïgon, en pleine guerre du Vietnam, Robin Williams porte le film sur ses épaules. Son "Good Morning Vietnaaaaaaam !" matinal reste reconnaissable entre tous. Mais le film, aux apparences comiques, est aussi une critique acerbe du conformisme dans l'armée, cette "Grande muette" où tous les comportements ne sont pas également acceptés. Robin Williams récolte, pour cette performance, un Golden Globe du meilleur acteur et une nomination aux Oscars.

"Le Cercle des poètes disparus" (1989)
Encore un rôle marquant pour Robin Williams, qui endosse là l'habit d'un professeur de littérature anticonformiste dans une institution privée des plus strictes. Très vite, il apporte à ses élèves (incarnés par Ethan Hawke, Robert Sean Leonard...) le goût de l'esprit critique et d'une certaine liberté. Un film vénéré par toute une génération d'adolescents, qui déclament encore à haute voix : "Oh captain, my captain !"

Jumanji (1995)
Un jeu de société surnaturel, où les dés que vous jetez peuvent vous projeter dans un environnement surnaturel et hostile. Dans le film, Robin Williams campe le prisonnier du Jumanji, vieux briscard de cet univers, attendant désespérément que quelqu'un vienne le libérer.

Madame Doubtfire (1993)
L'un de ses films les plus connus en France. Robin Williams y campe le rôle d'un père trop instable pour que sa femme lui laisse la garde de ses enfants. Pour s'en rapprocher, il va devenir Madame Doubtfire, gouvernante rock n' roll au tempérament bien trempé. Un classique.

Will Hunting (1997)
Le rôle de la consécration pour Robin Williams, qui incarne le psychothérapeute Sean McGuire, chargé de suivre le jeune génie torturé Will Hunting, incarné par Matt Damon. Une performance qui lui vaudra l'oscar du meilleur second rôle, pour un film qui remportera également l'oscar du meilleur scénario original.

Lire et commenter