Deauville 2015 : Crise des réfugiés, Ebola... Orlando Bloom est sur tous les fronts

Deauville 2015 : Crise des réfugiés, Ebola... Orlando Bloom est sur tous les fronts

PORTRAIT - A 38 ans, Orlando Bloom, révélé par les sagas "Le Seigneur des Anneaux" et "Pirates des Caraïbes", a reçu un hommage dimanche soir au Festival du Cinéma Américain de Deauville. Ravi par ces lumineux égards, le comédien anglais s’est confié à Metronews.

La Orlandomania souffle si fort à Deauville que la mer, d’ordinaire plate comme une limande, risque elle-même de se déchaîner. Les rues de la ville grouillent en effet de fans transis guettant fiévreusement une potentielle apparition de l’interprète de Legolas, présent en Normandie pour un hommage. "J’en suis honoré… Je vois ça comme une tape d’encouragement sur le dos, comme une façon de me signifier que je prends la bonne direction", nous a-t-il confié avec le sourire. Le cinéma, Orlando Bloom y est venu en regardant des films, à commencer par la saga Indiana Jones, dont il est fan. Mais c’est Le Dernier des Mohicans de Michael Mann qui a provoqué un déclic dans sa tête. "Je n’oublierai jamais la musique, incroyable, et la performance de Daniel Day-Lewis." 

C’est en 1999 que son destin bascule quand Peter Jackson fait de lui un elfe dans la trilogie Le Seigneur des Anneaux. A l’époque, Orlando Bloom ne faisait que débuter dans le showbizz. "Je n’ai pas trop réfléchi au caractère grandiose de cette aventure. Je me suis simplement contenté de la vivre", avoue-t-il. Deux ans plus tard, une nouvelle franchise lui tend les bras : Pirates des Caraïbes. Le succès est au rendez-vous et le visage du comédien britannique truste les unes des magazines. "J’adore ça…", commente-t-il très ironiquement quand on lui demande si ce statut de sex-symbol lui convient. Bien évidemment, le but est désormais de trouver le projet qui brisera définitivement son image, comme Matthew McConaughey avant lui.

Ambassadeur de l'UNICEF

"Je me dis que le meilleur reste à venir… Après tout, Steve McQueen a tourné dans Bullitt à 38 ans", note-t-il très justement. Prochaines étapes ? Une petite apparition dans le cinquième épisode de Pirates des Caraïbes, le thriller Unlocked dans lequel il donnera la réplique à Michael Douglas et un voyage au Népal en tant qu’ambassadeur de l’UNICEF. "J’étais en Jordanie l’an dernier, à la frontière syrienne. C’était d’une incroyable et terrible brutalité de voir ces si nombreux réfugiés vivant dans des tentes, en plein milieu du désert… Ils désespèrent de quitter cette violence. Il s’agit d’une crise humanitaire majeure. Je ne suis pas politicien mais je pense qu’un être humain doit traiter ses semblables avec un minimum de respect (…) Je me suis également rendu au Liberia pour Ebola. J’étais l’une des premières personnalités sur place. Et je tiens à saluer le travail effectué par les bénévoles. Mon rôle à l’UNICEF me comble. C’est l’un de mes plus grands accomplissements." Talentueux et magnanime, donc. 

A LIRE AUSSI >> Mais qui est Eli Roth, le réalisateur de "Hostel" ?

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la Haute autorité de santé recommande la vaccination des enfants fragiles

Paris : une professeure du lycée Montaigne violemment agressée en plein cours par un élève

Variant Omicron : pourquoi l'OMS appelle-t-elle à ne pas fermer les frontières ?

Joséphine Baker : quand un cercueil (presque) vide entre au Panthéon

EN DIRECT - Eric Zemmour : "J'ai décidé de me présenter à l'élection présidentielle"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.