Deauville 2015 - "Merci maman !" : le magnifique discours de Keanu Reeves

Deauville 2015 - "Merci maman !" : le magnifique discours de Keanu Reeves

GENEROSITE - Vendredi soir, le Festival du Cinéma Américain de Deauville a rendu hommage à la carrière de Keanu Reeves. Lequel, disponible et fort sympathique, a assuré le show et régalé les fans. Retour sur les faits.

A Deauville, une star en chasse une autre sur les planches et dans l’esprit des festivaliers. Mais Keanu Reeves restera bel et bien dans les esprits pour sa disponibilité et sa générosité. "Il a été hyper attentionné et patient", confie Marc, 29 ans, venu de Paris pour voir son idole. Et on veut bien le croire. Après avoir joyeusement inauguré sa cabine en compagnie du maire de la ville, la vedette de Speed et Point Break a enchaîné les autographes et les photos pendant une trentaine de minutes - sur un peu plus de 200 mètres -, sans oublier aucun de ses admirateurs.

Dans la soirée, même rengaine sur le tapis rouge, où le charismatique canadien a distribué des sourires à la pelle avant de rejoindre le CID où un hommage lui était rendu. "C’est une personnalité hors du commun, multi-facettes, un homme discret et talentueux", a confié sur la scène Lionel Chouchan, co-fondateur de la manifestation. Une fois la projection d’une vidéo résumant sa carrière achevée, Keanu Reeves est monté sur scène, entraîné par les hourras et la musique de Matrix, saga qui a fait de lui une superstar. "Quelle belle BO, tout de même !", s’est-il exclamé. Lorsque le silence s’est fait, il a ouvert son intimité au public, lui qui est d’ordinaire assez taiseux. 

"Je suis chanceux"

"J’ai eu mon premier rôle dans une série télévisée à 17 ans. Je jouais un ado un peu perturbé de Toronto qui avait des soucis avec l’autorité. Et c’est un thème qui m’a suivi tout le restant de ma vie, tant personnellement que professionnellement. J’ai toujours aimé les films. Je les regardais comme un enfant admire un pompier, un flic ou un astronaute. A 15 ans, j’ai demandé à ma mère si je pouvais devenir acteur. Elle a répondu : 'Fais ce que tu veux'. Merci maman ! (en français, ndlr). J’étais jeune et motivé mais j’ai très vite été viré d’une école de théâtre pour… des soucis avec l’autorité (rires)." 

"(…) J’ai fini par aller à Hollywood en voiture pour vivre mon rêve. Arrivé là-bas, on m’a demandé de changer de nom. J’ai demandé pourquoi mais personne n’avait vraiment d’explications. Je me suis dit : 'Pourquoi pas Chuck Spodano ou John Templeton III pendant qu’on y est  ?' (le ton ironique, ndlr). Ils ont choisi K. C. Reeves. Et ce nom ne m’a apporté que des refus. Je suis alors redevenu… Keeeeeeanu Reeves (rires). J’ai raté des occasions, j’en ai saisi d’autres. Et 30 ans plus tard, me voici devant vous. Je me rappelle de River Phoenix, de toutes ces rencontres avec de grands talents. Et je me dis que cet homme de 51 ans qui se tient devant vous est chanceux d’avoir vécu les rêves du gamin qu’il était à 15 ans."

A LIRE AUSSI >> PHOTOS : Keanu Reeves ne fait vraiment pas ses 51 ans

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : des vols spéciaux pour rapatrier en France les personnes bloquées au Maroc

Joséphine Baker : quand un cercueil entre vide (ou presque) au Panthéon

EN DIRECT - Candidature d'Éric Zemmour : le polémiste sera l'invité du 20h de TF1 mardi

Covid-19 : une étude confirme l'efficacité du rappel vaccinal pour contenir les hospitalisations de la 5e vague

VIDÉO - Joséphine Baker au Panthéon : découvrez à quoi va ressembler la cérémonie

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.