Deauville 2017 : Tom Cruise ouvre le Festival avec "Barry Seal : American Traffic"

DirectLCI
ON AIME - Dans "Barry Seal : American Traffic" de Doug Liman, en salles le 13 septembre, Tom Cruise incarne un pilote arnaqueur recruté par la CIA. Une bonne pioche pour l'ouverture du 43e Festival du cinéma américain de Deauville, qui avait lieu ce vendredi soir.

C’est la question que tout le monde pose ici, à Deauville : alors, il est comment le nouveau Tom Cruise movie ? Trois ans après Edge of Tomorrow, la star retrouve le réalisateur Doug Liman pour ce Barry Seal : American Traffic, sorte d’ouverture idéale ce vendredi soir pour le Festival du cinéma américain et qui sortira en salles le 13 septembre. 


Un long métrage ambitieux et acrobatique, basé sur les exploits "incroyables mais vrais" de Barry Seal, un pilote arnaqueur recruté par la CIA afin de mener à bien l’une des plus grosses opérations secrètes de l’histoire des Etats-Unis. Based on a true story donc, comme on dit... 

En vidéo

LCI en direct du festival du film américain de Deauville

Dans les années 1980, Barry Seal était un ancien pilote de la TWA, devenu trafiquant de drogue. Il a par la suite été recruté par la Drug Enforcement Administration (DEA) afin de lui fournir des renseignements. Et comme toujours dans les histoires bigger than life, il y a une redoutable efficacité narrative et, du coup, un vrai ludisme à suivre les pérégrinations de Barry Seal ayant inventé des subterfuges improbables pour préserver sa double identité. 

En vidéo

"Barry Seal : American Traffic" : l'extrait de l'atterrissage

Passionnant à suivre

Bien sûr, s’il s’amuse formellement en mélangeant les époques (un plaisir manifeste à reconstituer les années 80), à superposer l’intime (les séquences domestiques, les apartés face caméra…) et l’épique (les séquences aériennes, les crashs miraculeusement évités), Doug Liman n’est pas Martin Scorsese - qu'aurait tiré le réalisateur du Loup de Wall Street d’une histoire aussi édifiante ? 

En vidéo

Deauville 2017 : demandez le programme

La bonne surprise, c’est Tom Cruise qui assure le spectacle avec une énergie infectieuse, tout en gesticulations autoparodiques et en digressions gaguesques, trimballant en sourdine une fatigue inhérente à son image publique : la star de cinéma fatiguée de ressembler à elle-même. Le fond de ce biopic est tragique mais la forme est si alerte que l’on ne mesure seulement qu'à la fin la noirceur de tout ce qui a précédé. Cruise a évidemment cornaqué ce projet de A à Z et c’est pour cette raison qu’au cinéma, à travers les plans, on en apprend toujours plus sur lui. C’est tout un art. Un art de haut vol.


"Barry Seal - American Traffic" de Doug Liman, en salles le 13 septembre


Le Festival de Deauville se poursuit jusqu'au 10 septembre.

Plus d'articles

Sur le même sujet