Déjà un projet de film sur le sauvetage des enfants de la grotte en Thaïlande

SURPRENANT – 24 heures à peine après le sauvetage des derniers jeunes footballeurs, prisonniers pendant deux semaines d’une grotte inondée en Thaïlande, un producteur américain annonce son intention de porter leur histoire à l’écran. Explications.

Il n’a pas perdu de temps. Michael Scott, patron de la société américaine Pure Flix Entertainment, a annoncé mardi soir son intention de tourner un long-métrage inspiré de l’incroyable sauvetage des 12 jeunes footballeurs thaïlandais et de leur entraîneur, prisonniers d’une grotte inondé en Thaïlande, qui a tenu en haleine les médias du monde entier pendant près de deux semaines. Et qui a trouvé son épilogue il y a seulement quelques heures avec la libération des derniers enfants et de l'entraîneur.


Ce producteur a un avantage non négligeable sur ses concurrents potentiels : il vit une partie de l’année dans le pays. Et grâce à ses contacts, il a déjà pu parler aux familles des garçons et à quelques-uns des 90 plongeurs qui ont participé à l’opération. L’un d’entre eux, le Sergent Saman Kunan, est décédé le 5 juillet dernier, après avoir épuisé sa réserve d’oxygène. "La bravoure et l’héroïsme dont j’ai été témoin est une incroyable source d’inspiration, donc oui c’est un film pour nous", a expliqué Michael Scott au Hollywood Reporter. 

Le producteur a prévu d’engager des scénaristes dans les prochaines semaines. D’ordinaire, Hollywood préfère attendre qu’un livre sur ce genre d’affaire soit publié pour en acheter les droits, comme ce fut le cas par exemple avec l'histoire des héros américains du Thalys, portée à l'écran par Clint Eastwod. Mais Michael Scott veut aller vite. Il annonce  déjà un budget entre 30 et 60 millions de dollars. Et il compte bien tourner le film en Thaïlande, où il y a déjà financé cinq long-métrages.

Outre-Atlantique, Pure Flix Entertainment fait partie des sociétés qui depuis quelques années ont relancé la mode des films chrétiens, profitant du soutien des organisations évangéliques qui en font la promotion à leurs fidèles. L’un des plus populaires, "Dieu n’est pas mort", raconte le face à face entre un professeur de philosophie athée et l’un de ses élèves croyants. Tourné pour un budget modeste de 2 millions de dollars, il en a rapporté plus de 60 à sa sortie en 2014.

Pour Michael Scott, le sauvetage des enfants thaïlandais n’a "pas besoin de devenir un film chrétien, du moment qu’il inspire." Il a, à vrai dire, une raison très personnelle de vouloir porter l’histoire à l’écran. Saman Kunan, le plongeur décédé, était un ami de sa compagne. "Il ne s’agit pas juste de faire un film, mais de rendre hommage à toutes les personnes impliquées, dont le soldat qui est mort."

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Thaïlande : le sauvetage des enfants piégés dans une grotte

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter