"Demain tout commence" : comment un succès mexicain est devenu un feel-good movie taillé pour Omar Sy

DirectLCI
DECRYPTAGE - Avant d'être un amour de comédie dramatique avec Omar Sy, "Demain tout commence" fut un immense succès au box-office mexicain, écrit et interprété par la star locale Eugenio Derbez. Le jeune cinéaste français Hugo Gélin livre à LCI les clés d'un remake réussi.

C’est l’histoire d’un joli coeur qui se retrouve, du jour au lendemain, avec une adorable petite fille sur les bras. Et va apprendre à devenir papa… jusqu’au jour où la maman revient. En salles ce mercredi, Demain tout commence est l’adaptation française de Ni repris, ni échangé,  une comédie dramatique mexicaine qui a battu des records au box-office dans son pays d’origine en 2013. Mais aussi aux Etats-Unis où elle est devenue, dans la foulée, le plus gros succès en langue espagnol de tous les temps. Des plages d’Acapulco au Sud de la France, c’est toujours au soleil que s’ouvre la version made in France. Avant que la suite diverge un peu beaucoup.


Acteur et réalisateur de l’original, la star locale Eugenio Derbez cède la place à Omar Sy, dans le rôle principal, et au jeune cinéaste Hugo Gélin derrière la caméra. Après Comme des frères, un premier film remarqué avec François Xavier-Demaison en 2012, le petit-fils de Daniel Gélin planche sur un second long-métrage lorsque le producteur Stéphane Célérié lui fait lire une première mouture d’un remake de Ni repris, ni échangé. "J’adorais l’histoire, même si je trouvais qu’il y avait beaucoup de travail pour en faire un film français", raconte l’intéressé. "Je venais de devenir papa, c’était un sujet qui me faisait envie."

En vidéo

ITW HUGO GELIN

Sa rencontre avec Omar Sy, déjà intéressé par le projet, va achever de le convaincre. "C’était comme une évidence. On avait fait tous les deux envie de faire un film drôle, léger, solaire, profond, émouvant, pudique. Un film qui donne le sourire malgré les difficultés de la vie. Qui donne un message d’espoir et qui fasse rire." Restait juste à "retailler" le scénario pour la personnalité préférée des Français. 


"L’original est très émouvant, mais l’humour assez différent du nôtre", observe Hugo Gélin. "Ce que je voulais, c’est offrir à Omar de véritables scènes de comédie, pour qu’il puisse s’éclater. Mais aussi lui permettre des moments de cinéma différents de ce qu’on a vu jusqu’à maintenant. Son personnage est terriblement humain, même s'il a ce côté "superhéros des papas" qu'on rêverait tous d'être. Sur le tournage, il a mis sa pudeur de côté et il a accepté d'offrir des choses vraiment intimes aux spectateurs.

En vidéo

ITW OMAR SY

Dans le film original, Valentin s’envole ave la petite Maggie pour Los Angeles, afin de retrouver la maman. Et va devenir cascadeur pour le cinéma sans parler un mot d’anglais, comptant sur sa fille pour assurer la traduction. Dans Demain tout commence, Samuel et Gloria débarquent à Londres, où le père et la fille sont recueillis par Bernie, le producteur gay d’une série policière à la recherche d’une doublure pour sa vedette principale… Pas très Manif pour tous, non ? 


"C’est une famille très originale et moderne", sourit Hugo Gélin. "Mais je n’ai pas fait exprès d’avoir un papa noir, sa fille métisse et le meilleur ami gay qui fait office de maman. Toutes les familles sont bancales et c’est ça qui fait leur beauté. Dans notre époque compliquée, où c’est difficile pour plein de gens, véhiculer un message d’unité, de famille, même si elle peut paraître surprenante, je trouve que c’est plutôt positif."

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter