Disney vit la meilleure année de son histoire au box-office

CINÉMA
BUSINESS - Les studios Disney ont engrangé presque six milliards de dollars de recettes dans le monde durant les dix premiers mois de l’année 2016 et n’ont jamais été aussi bien classés au box-office grâce au "Monde de Dory", "Captain America : Civil War" et "Zootopie".

Les studios Disney se frottent (très fort) les mains. L’année 2016 s’annonce exceptionnelle pour la société de production qui a sous sa houlette Disney, Disney Animation, Pixar, Marvel, et Lucasfilm. Ensemble, ils ont engrangé 5,9 milliards de dollars de recettes sur les dix premiers mois de l’année. L’entreprise a donc d’ores et déjà dépassé son record de l’an dernier qui s'élevait à 5,8 milliards.


Ce nouveau chiffre vertigineux est lié à la meilleure performance jamais réalisée par les studios Disney au box-office mondial. Les producteurs ont notamment réalisé un véritable carton avec Captain America : Civil War (1,1 milliard), Le monde de Dory (1,02 milliard), et Zootopie (1,02 milliard).  Enfin, Le Livre de la jungle (966 millions) et Star Wars - Le réveil de la Force (737 millions pour 2016 mais avec les deux semaines d'exploitation de décembre 2015 il atteit le milliard) ont également très bien marché.

En vidéo

"Captain America : Civil War" cartonne aux Etats-Unis, Disney s'en frotte les mains

Avec ses prochaines sorties, les studios Disney pourraient même battre le record établi en 2015 par Universal (6,9 milliards de dollars). Nul doute, en effet, que les exploits de Doctor Strange, le super-héros de Marvel, engrangeront les dollars. Les enfants, eux, trépignent encore en attendant la sortie de Vaiana, la légende du bout du monde, dont les produits dérivés se retrouveront probablement en masse au pied des sapins de Noël. Enfin, les fans de Star Wars sont sur le pied de guerre intergalactique avec le spin-off de la saga : Rogue One, qui sortira sur grand écran pour les fêtes de fin d’année.  

En vidéo

Rogue One s'offre une nouvelle bande-annonce

Mais même dans le monde de Mickey, tout n’est pas complètement rose. Les producteurs ont ainsi essuyé quelques déconvenues avec Alice de l'autre côté du miroir et Le BGG - Le bon gros géant considérés comme des flops commerciaux avec des recettes de respectivement 299 millions (pour un budget de 170 millions) et 243 millions (pour un budget de 140 millions). Enfin, The finest hours, sur les aventures de garde-côtes pendant l'une des pires tempêtes survenues aux Etats-Unis, a particulièrement déçu avec des recettes de 52 millions pour un budget de 80 millions. Selon le magazine Variety, le film a fait perdre environ 75 millions de dollars aux studios. Une goutte d'eau dans un océan de billets verts.

Lire aussi

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter