"Divergente 3 : au-delà du mur"... et de l’ennui !

"Divergente 3 : au-delà du mur"... et de l’ennui !

DECEPTION – Shailene Woodley endosse de nouveau le costume de Tris dans le troisième volet de la franchise dystopique qui montre de très sérieux signes d’essoufflement. Explications.

Qualité et appât du gain ne font pas toujours bon ménage. Nouvelle preuve du genre : Divergente 3. Afin d’optimiser les profits de la saga pour jeunes adultes (comme cela avait déjà été le cas avec Hunger games ou Harry Potter), la production a ainsi eu la riche idée de scinder le dernier roman en deux films. Grosse boulette au regard du manque de tension et d’enjeu de ce nouveau long-métrage !

Lavage de cerveau et absence de charisme

Après avoir découvert à l’issue de l’épisode précédent que Chicago n’était en réalité qu’une ville-test pour des scientifiques rêvant d’un monde meilleur, Tris, Quatre et leurs copains décident de franchir le mur pour rencontrer les humains qui les étudient depuis leur naissance. Dans ce nouveau décor aseptisé, l’héroïne découvrira qu’elle seule a le sang pur et que, de fait, elle seule sera capable de sauver l’humanité. C’est du moins la couleuvre que veut lui faire avaler le big boss de ce Gattaca 2.0.

Et c’est bien là que le bât blesse. Les spectateurs, et les seconds rôles du film, ont toujours un temps d’avance sur la demoiselle, incapable de déceler la fourberie du nouveau dirigeant, pourtant visible comme le nez au milieu de la figure de Jeff Daniels. Notre héroïne semble avoir subi un lavage de cerveau et n'est plus qu'un  mouton naïf aux antipodes de la battante clairvoyante dépeinte dans les deux premiers volets. Incohérent et surtout très handicapant : l’action et les enjeux reposent désormais sur les épaules de Quatre, hélas campé par un Theo James toujours aussi peu charismatique.

Pire : les séquences musclées ne sont ni assez nombreuses ni assez palpitantes ni assez soignées (certains effets laissent à désirer) pour sortir le spectateur de son état végétatif, a priori partagé par Shailene Woodley. Démunie face à la nouvelle inconsistance de son personnage, la jeune actrice donne l’impression de vouloir en finir au plus vite avec la saga. Ca tombe bien : nous aussi. 

A LIRE AUSSI
>> L'auteur de Divergente va écrire son Star wars
>>  Ansel Elgort et Miles Teller, en lice pour incarner le jeune Han Solo  

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : surmortalité de 9% en France en 2020 par rapport à 2019

Vaccination : c'est parti pour la prise de rendez-vous en ligne sur le site Sante.fr

Impôts : faites-vous partie des bénéficiaires de l'acompte versé ce vendredi ?

Les alertes neige sont levées, un département en vigilance crues

Virus "le plus dangereux du monde" créé par l'Homme : que sait-on de cette une de "Sciences et Avenir" ?

Lire et commenter