Et si c’était l’heure de la résurrection pour Mel Gibson ?

Et si c’était l’heure de la résurrection pour Mel Gibson ?

SURVIVOR - Entre nanars risibles, propos honteux et frasques intimes, Mel Gibson a perdu de sa superbe depuis son puissant "Apocalypto", il y a déjà dix ans. La sortie prochaine du musclé "Blood Father", et de son nouveau film de réalisateur, "Hacksaw Ridge", pourraient bien changer la donne. Sans parler de la rumeur d’une suite de "La Passion du Christ"...

Souvenez-vous. En 1995, au sommet de sa carrière, Mel Gibson mourrait écartelé sur la roue de Braveheart, son chef-d’œuvre oscarisé. Vingt ans plus tard, c’est la carrière de l’acteur australien qui est en pièces, la faute à une série de faux pas qui l’ont fait passer de star incontournable à fréquentation gênante. Depuis une décennie, à vrai dire, le Martin Riggs de L’Arme Fatale a tout faux, à vrai dire.

Il a fêté ses 60 ans cette année

Des films d’action dispensables (Hors de contrôle, Kill the gringo, Expendables 3), une arrestation en état d’ébriété, des propos antisémites et un divorce retentissant qui lui a coûté la moitié de sa fortune, plus de 400 millions de dollars, un record à Hollywood… Rien n’a été épargné, ou presque, à celui qui a fêté cette année ses 60 ans.

Aujourd’hui plus personne, ou presque, ne croît en Mel Gibson… Alors pourquoi pas ? Le 31 août prochain, on pourra découvrir en France Blood Father, un thriller hyper noir de Jean-François Richet, le réalisateur de Mesrine. Présenté en mai dernier au Festival de Cannes, ce pur de film de genre, dans lequel l’acteur joue un ex-taulard, qui tente de protéger sa fille d’une bande de narcotrafiquants, a globalement séduit les amateurs…
 

Mais ce n’est qu’un début. Hacksaw Ridge, dont la première affiche a été dévoilée début juillet, marque le retour de l’acteur derrière la caméra pour la première fois depuis Apocalypto, en 2006. Ce film de guerre raconte le destin de Desmond T. Doss (le Britannique Andrew Garfield), un infirmier militaire qui refusa de tuer durant la bataille d’Okinawa. Et devint le premier objecteur de conscience de l’histoire de l’armée américaine. Son sujet, comme sa date de sortie – le 4 novembre aux Etats-Unis, le 9 en France – le positionne ouvertement comme un candidat aux Oscars 2017.

En cas de succès, Mel Gibson pourrait avoir les mains libres pour un projet qui fait déjà du bruit. Le mois dernier, le scénariste de Hacksaw Ridge, Randall Wallace, annonçait en effet que la star travaillait avec lui sur la suite de La Passion du Christ, succès controversé de 2004. Catholique pratiquant, tendance hardcore, l’acteur-réalisateur, qui a retrouvé l’amour auprès de la jeune Rosalind Ross, de 36 ans sa cadette, y raconterait la résurrection de Jésus… et la sienne au passage ?

A LIRE AUSSI 

>>  Jésus revient : Mel Gibson veut tourner la suite de "La Passion du Christ"  

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary : le bilan s'alourdit à deux morts, le corps d'une femme de 82 ans retrouvé

EN DIRECT - Covid-19 : le couvre-feu prolongé pour deux semaines en Martinique

Si je ne fais pas ma 3e dose à temps, faut-il que je me refasse intégralement vacciné ? Le 20H vous répond

VIDÉO - "Plus jamais ça" : l'émotion des parents de l'adolescente électrocutée dans son bain par son téléphone

Un Allemand tue sa famille avant de se suicider par peur d'être emprisonné après un pass sanitaire falsifié

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.