VIDÉO - Liens avec le FN : Fabrice Eboué a coupé Franck de Lapersonne au montage de son film

DirectLCI
MARCHE-ARRIÈRE - Sur le plateau de "Quotidien", le comédien et réalisateur a expliqué avoir effacé l'acteur de son film "Coexister", après avoir appris qu'il avait rallié Marine Le Pen pour l'élection présidentielle.

A l'occasion de la promotion de son nouveau spectacle intitulé "Plus rien à perdre", qu'il commencera à jouer le 26 janvier prochain au Théâtre de la Renaissance à Paris, le comédien et humoriste Fabrice Eboué est revenu sur un épisode méconnu de la conception de son dernier film "Coexister", sorti le 30 novembre dernier au cinéma. Invité ce lundi de l'émission Quotidien sur TMC, l'ancien du Jamel Comedy Club a ainsi expliqué avoir coupé au montage l'acteur Franck de Lapersonne, qui s'était engagé en faveur de Marine Le Pen lors de la dernière campagne présidentielle.


"Je vous fais une confidence, il était dans mon dernier film puisqu'avant de se prononcer pour le Front national, il avait tourné avec nous, il y a un an pile. Il faisait un petit 'guest', comme il l'a fait dans mes deux premiers films (ndlr: Case Départ et Le Crocodile du Botswanga) [...] Et bien j'ai re-tourné la scène avec un autre comédien, évidemment. Je ne lui ai pas dit (ndlr : à Franck De Lapersonne), c'était trop compliqué."

Le risque, c'était qu'il devienne député ensuite et que cela devenait un film politique.Fabrice Eboué dans Quotidien.

Le réalisateur a ainsi expliqué qu'il ne voulait pas que son film prenne une dimension politique : "Le risque, c'était qu'il devienne député ensuite et que cela devenait un film politique, etc. Pour moi, c'était un film pour déconner et qui s'appelait 'Coexister'. Je ne suis pas sûr que ce soit le bon titre après." Pour rappel, le film Coexister raconte l'histoire d'un producteur de musique dans une situation périlleuse, décidant, sous la pression de sa patronne, de monter un groupe de musique constitué d'un rabbin, un curé et un imam dans le but de leur faire chanter le vivre-ensemble.


Concernant Franck de Lapersonne, après s'être engagé auprès de Marine Le Pen lors de la campagne présidentielle, il s'était présenté sous la bannière frontiste aux élections législatives dans la Somme, où il s'était incliné dès le premier tour face à François Ruffin. Blacklisté dans le milieu du cinéma, celui qui a depuis rejoint Les Patriotes de Florian Philippot avait ensuite demandé à Marine le Pen un CDD au sein du Front national. Une requête qui lui avait été refusée.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter