"Fast and Furious 7" sur TF1 : comment l'équipe a surmonté la mort de Paul Walker pour terminer le film

DirectLCI
ZOOM – Le 30 novembre 2013, le comédien Paul Walker trouvait la mort en marge du tournage de "Fast and Furious 7". Un drame qui va secouer les fans et l’équipe de la saga. Et obliger le réalisateur James Wan à faire preuve d’ingéniosité comme vous l’explique LCI à l’occasion de la diffusion du film sur TF1.

"On nous l’a arraché". De passage à Paris en avril 2017, à l’occasion de la sortie de Fast and Furious 8,  l'acteur Vin Diesel ne masquait pas son émotion lorsque LCI l’interrogeait sur la mort de son partenaire et ami Paul Walker, en marge du tournage de l’épisode précédent, quatre ans plus tôt. Rappel des faits.


Le 30 novembre 2013, au retour d’un rallye de charité, au profit des victimes du typhon qui a frappé les Philippines quelques semaines plus tôt, le comédien qui incarne à l’écran l’ex-flic Brian O’Conner trouve la mort dans le crash de la Porsche Carrera GT que pilote son ami, l’homme d’affaires Roger Rodas. Il avait 40 ans.

Un casse-tête pour le réalisateur James Wan

Au moment du drame, le tournage de Fast and Furious 7 est déjà entamé depuis plus de deux mois, mais le défunt était loin d’avoir terminé toutes ses scènes. La disparition de ce membre clé de l’équipe, au générique de la saga depuis sa création, en 2001 - il n'est absent que du 3e épisode - va plonger ses fans et partenaires dans un profond désarroi.


Le 3 décembre, c'est un Vin Diesel au bord des larmes qui se rend sur les lieux du crash pour s'adresser aux fans venus rendre hommage à l'acteur disparu. "Vous êtes tous venus ici montrer votre amour pour mon frère en ces moments difficiles, je voulais vous remercier. Merci d’être venus ici, et de montrer à cet ange monté au paradis à quel point vous l’aimiez. Merci", déclare-t-il alors qu'en coulisses, un véritable dilemme se prépare.


L'émotion encore vive, la mort de Paul Walker va en effet contraindre le studio Universal et le réalisateur James Wan à prendre des décisions pour le moins périlleuses. D’un point de vue financier, difficile de jeter à la poubelle un blockbuster à près de 200 millions de dollars. D’un point créatif ET affectif, impossible de tout recommencer sans un comédien chéri par le public. Il va donc falloir être malin.

En vidéo

VIDÉO - L'interview de Vin Diesel

Le tournage suspendu sine die, James Wan s’enferme plusieurs semaines avec le scénariste Chris Morgan pour repenser l’intrigue. Rapidement les deux hommes sont d’accord sur le fait qu’il serait de mauvais goût de mettre en scène la mort du personnage de Brian O'Conner dans le film. Leur idée ? Faire en sorte qu’il dise adieu à ses partenaires, afin que son absence soit plus "digeste" en vue d’un 8e épisode, déjà dans les cartons. Une manière astucieuse aussi de rendre hommage au défunt.


Pour ce faire, James Wan et ses équipes vont faire appel à Weta Digital, la société d’effets spéciaux de Peter Jackson… et à Caleb et Cody, les propres frères de Paul Walker, qui serviront de doublures en plateau, en raison de leur ressemblance physique avec le comédien. Une prouesse technologique pratiquement invisible à l’écran, saluée par les spectateurs à la sortie du film, le 1er avril 2015 en France et deux jours plus tard aux Etats-Unis.

Avec 1.5 milliard de dollars de recettes, Fast and Furious 7 va devenir non seulement le plus gros succès de la saga. Mais surtout le 6e plus gros succès au box-office de tous les temps, à quelques cents près du premier Avengers. Et quand même loin derrière Avatar et ses 2.7 milliards. Sorti le 12 avril, Fast and Furious 8 engrangera 1.2 milliard de dollars de recettes. Et ce n’est pas terminé puisque deux films supplémentaires sont en chantier.

Plus d'articles

Sur le même sujet