Faut-il (ou pas) aller voir "Live By Night", le film de gangsters de Ben Affleck ?

Faut-il (ou pas) aller voir "Live By Night", le film de gangsters de Ben Affleck ?
CINÉMA
DirectLCI
ON AIME – Dix ans après "Gone Baby Gone", son premier film derrière la caméra, Ben Affleck s’attaque à un nouveau roman de Dennis Lehane et à un genre phare du cinéma américain avec "Live By Night". Sans être original, le résultat est plutôt convaincant.

Dans The Town, son second film, Ben Affleck s’intéressait déjà à un criminel amoureux, mais dans le Boston d’aujourd’hui. Dans Live by night, son quatrième long-métrage, il remet le couvert, mais dans l’Amérique des années 20, sous la Prohibition, pour camper et conter l’histoire de Joe Coughlin, petit voyou de Boston et fils du chef de la police qui, après avoir fricoté avec la petite amie du parrain local, sera contraint de fuir à Tampa pour se faire oublier. Il décidera de conquérir le marché criminel de Floride avec l’aide de son nouvel amour mais ses vieux ennemis et le conservatisme de certains groupes religieux et extrémistes lui mettront des bâtons dans les roues.

Ni Scorsese, ni Coppola mais...

Et Ben Affleck de dérouler le fil de cette histoire de gangsters classique avec soin, mais sans faire d’étincelles. Tous les incontournables du genre son ici réunis (manipulation, règlements de compte, violences, trahisons...) mais il manque sans doute à Live By Night la fulgurance d’un Scorsese (Les Affranchis) ou le génie d’un Coppola (Le Parrain) pour vraiment se démarquer. Cela dit, l’exercice est proprement maîtrisé, de la reconstitution historique à l’utilisation de la voix off, et bénéficie de deux petits atouts supplémentaires.  


D’abord les rôles féminins (Sienna Miller, Zoe Saldana, Elle Fanning), un peu plus consistants que dans bien des productions du genre, et le contexte historique qui permet au cinéaste d’associer la Grande Histoire (la montée du Ku Klux Klan aux Etats-Unis) à la petite. Plus que suffisant pour adhérer à ce récit criminel noir et romantique. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter