Festival de Beaune 2014 : Cédric Klapisch espère "boire de bons films"

Festival de Beaune 2014 : Cédric Klapisch espère "boire de bons films"

DirectLCI
CINEMA - Déguster de bons vins et enchaîner les films. Tel sera le quotidien des cinéphiles qui se rendront ce mercredi à Beaune pour le Festival du Film Policier. Parmi eux, Cédric Klapisch, président du jury et festivalier heureux.

"J'espère boire de bons films", confie avec excitation Cédric Klapisch. Le réalisateur de Casse-tête chinois et L'auberge espagnole présidera le jury du 6ème Festival International du Film Policier de Beaune. Un événement enivrant qui s'ouvrira ce mercredi soir avec la projection de Salaud, on t'aime, en présence du cinéaste Claude Lelouch et de son comédien principal Johnny Hallyday. L'interprète d'Allumez le feu y recevra un hommage pour l'ensemble de sa carrière, au même titre que le canadien Paul Haggis et l'américain Walter Hill.

Un genre protéiforme

Au total, huit films joueront des coudes pour obtenir le Grand Prix et succéder à Northwest de Michael Noer. Parmi eux, certains font déjà office de favoris. Comme Black Coal, du chinois Diao Yinan, Ours d'Or à la dernière Berlinale , qui retrace l'enquête sur un redoutable tueur en série. Ou Les poings contre les murs du britannique David MacKenzie, plongée dans les affres de l'univers carcéral. "Mon critère de jugement, c'est l'émotion que transmet une œuvre, explique Klapisch. Je suis public de tous les cinémas. Je ne classe pas le film policier dans un genre particulier puisqu'il peut être tour à tour violent, romantique ou bouleversant. Fargo, Heat et Mesrine ont par exemple des univers diamétralement opposés".

Pour l'aider à faire les bons choix, l'intéressé, fan de James Gray et Martin Scorsese, sera notamment épaulé par Jean-Hugues Anglade, François Berléand, Marie Gillain ou Marc Lavoine. Au-delà de la compétition, le festival prévoie son lot d'avant-premières, dont 96 heures de Frédéric Schoendoerffer, La voie de l'ennemi de Rachid Bouchareb ou la suite ultra attendue de The Raid de Gareth Evans, qui a déjà mis KO le public sundancien et qui devrait être un sommet d'action pure. "J'ai hâte d'y être", conclut Klapisch. Ivresse cinématographique garantie jusqu'au 6 avril !

Plus d'articles