"First Man" encensé à Venise : pourquoi le nouveau film de Ryan Gosling va créer l'événement

"First Man" encensé à Venise : pourquoi le nouveau film de Ryan Gosling va créer l'événement

CINÉMA
DirectLCI
FLY ME TO THE MOON - Ryan Gosling a décroché la Lune dès l'ouverture de la Mostra, mercredi 29 août, dans le peau de l'astronaute Neil Armstrong. Les premières critiques du biopic signé Damien Chazelle ("La La Land") sont dithyrambiques et ne font qu'attiser notre envie de découvrir celui qui se présente déjà comme un sérieux concurrent aux Oscars.

Il était attendu à Cannes. C'est à Venise que le nouveau projet de Damien Chazelle a décollé, présenté en avant-première mondiale pour l'ouverture de la Mostra mercredi 29 août. La mise en orbite a été plus que réussie pour "First Man", à lire les avis de critiques. Le biopic de Neil Armstrong, incarné par Ryan Gosling, est "un anti-thriller d'une rare intensité" pour IndieWire. Variety estime que le film est "révélateur dans son réalisme" et "fait passer 'Apollo 13' pour un spectacle de marionnettes". 


"C'est une histoire humaine, remarquablement bien racontée", note The Independent tandis que The Hollywood Reporter loue "une tension viscérale et une habileté technique éblouissante". Selon Le Figaro, le réalisateur oscarisé "réussit un dosage précis d'émotions lyriques et de technicité puissante". De quoi titiller un peu plus notre curiosité pour un long-métrage, dans les salles françaises le 17 octobre, qui fera parler de lui pendant les six prochains mois.

Parce qu’il signe les retrouvailles du duo de "La La Land"

"First Man" est la deuxième collaboration entre Damien Chazelle et Ryan Gosling, qui se retrouvent deux ans après le succès monstre de "La La Land" (14 nominations aux Oscars, 6 statuettes). Elle aurait pourtant dû être la première. "Je ne pensais pas du tout à lui pour une comédie musicale. Dans ma tête, 'La La Land', ce n'était pas pour lui ! Je lui avais d'abord proposé 'First Man', je pensais qu'il serait le Neil Armstrong parfait", raconte le cinéaste à Première


L'acteur canadien ne tarit pas non plus d'éloge sur son réalisateur, vantant son ambition et sa rigueur. Damien Chazelle a d'ailleurs choisi de s'entourer d'une partie de la fine équipe détentrice de l'Oscar du meilleur le temps de quelques secondes l'an dernier - avant que Warren Beatty et Faye Dunaway ne se rendent compte de leur erreur. Le compositeur Justin Hurwitz, le monteur Tom Cross, le directeur de la photo Linus Sandgren et la costumière Mary Zophres ont eux aussi embarqué pour le biopic spatial.

Parce qu’il conte l’un des évènements majeurs du XXe siècle

"C'est un petit pas pour l'homme...." Certains continuent à croire que la séquence a été tournée en studio. Le 16 juillet 1969, les membres de la mission Apollo 11 Neil Armstrong, Buzz Aldrin et Michael Collins s'envolent pour l'aventure d'une vie. Quatre jours plus tard, deux d'entre eux devenaient les premiers hommes à poser le pied sur la Lune. Damien Chazelle a choisi de se concentrer sur les huit années qui ont précédé l'exploit. Il s'agissait pour lui "de comprendre le processus étape par étape et ce qu'il en a coûté" à ses participants, a-t-il souligné depuis Venise. Promettant un traitement plus intimiste de ce morceau d'histoire, mêlant conquête de l'espace et rivalité avec l'ennemi soviétique. Ryan Gosling a lui raconté avoir été "aidé par les enfants de Neil Armstrong et son épouse" dans la préparation de son rôle.

Parce qu’il frappe déjà à la porte des Oscars

La course aux Oscars débute là, entre les canaux de Venise et la fin d'été à Toronto. Et avant même de filer au Canada, "First Man" fait déjà beaucoup de bruit. Si les rumeurs font déjà monter la sauce en évoquant notamment des nominations pour Damien Chazelle et Ryan Gosling, une autre prestation est unanimement saluée par la critique. Celle de Claire Foy, reine dans la série Netflix "The Crown" qui prête ici ses traits à Janet Armstrong, femme angoissée dans l'attente du retour de son mari. La campagne pour les statuettes ne fait que commencer...

Plus d'articles

Lire et commenter