Gaza : Pedro Almodovar, Penelope Cruz et Javier Bardem dénoncent un "génocide"

CINÉMA

ENGAGEMENT - Intellectuels et artistes continuent de prendre position pour Gaza. Pénélope Cruz, Javier Bardem et Pedro Almodovar s'élèvent contre le « génocide » commis par Israël dans une lettre ouverte parue lundi 28 et citée par des médias espagnols.

Les tribunes évoquant le conflit israélo-palestinien se suivent et se ressemblent. Après la récente prise de position publiée par le Guardian , signée par Noam Chomsky, le rappeur Boots Riley , Rigoberta Menchu et d'autres Prix Nobel, prônant un embargo militaire pour Israël, au tour de personnalités du cinéma, d'industriels, de musiciens espagnols de s'émouvoir de la situation.

À la faveur d'une lettre ouverte comme le relate Europa Press , les acteurs Javier Bardem et Pénélope Cruz, couple phare du cinéma ibérique et mondial, tout comme le célèbre réalisateur Pedro Almodovar ont tenu à dénoncer ce qui pour eux est un "génocide". Les artistes appellent à un "cessez-le-feu" et demandent à Israël de "stopper le blocus". Ils déplorent l'inertie de la communauté internationale alors que "Gaza vit l'horreur", que les "foyers palestiniens sont détruits", que les gens sont "privés d'eau, d'électricité".

Des artistes habitués à prendre position

Ces artistes condamnent l'occupation de la bande de Gaza par Israël, "qui ne cesse de grandir au lieu de retrouver ses frontières de 1967". Pedro Almodovar et Javier Bardem sont connus pour leur engagement. Le réalisateur avait pris position contre l'invasion en Irak, L'acteur s'était déclaré en faveur de la cause du Sahara occidental à travers un documentaire qu'il a coproduit sur les enfants sahraouis, intitulé Hijos de las nubes (Les Enfants des nuages).

En 2012, il avait pris part aux manifestations contre le plan de rigueur mis en place par le gouvernement espagnol, qui souhaitait hausser la taxe sur les spectacles à 21 % (contre 8% avant la mesure). Ces supplications concernant les citoyens gazaouis font suite à celles toujours plus nombreuses, souvent isolées, d'artistes telles que Madonna ou encore John Cusack, qui dénoncent volontiers "l'horreur" sur les réseaux sociaux.

Lire et commenter